Kinshasa: affaire Armand Tungulu, la famille à Kinshasa se désiste, l’instruction se poursuit à Bruxelles


Armand Tungulu, 15 mai 2009 au quartier Matonge de Bruxelles

La famille de feu Armand Tungulu vient de retirer, à Kinshasa, la plainte sur la mort de ce Congolais de la diaspora qui avait lancé une pierre sur le cortège présidentiel et qui s’est suicidé, selon la version officielle. Sa famille à Kinshasa avait saisi la justice le 20 octobre dernier, contre l’Etat congolais qu’elle accusait d’avoir failli à sa mission de protection de citoyens. Aucune raison de ce désistement n’est avancée, selon l’avocat de la famille. Pendant ce temps, l’instruction du dossier se poursuit à Bruxelles où une autre plainte a été déposée.

Me Willy Bolio, l’avocat de la famille Tungulu à Kinshasa, s’exprime a déclaré :

“Les membres de sa famille qui ont porté plainte contre l’Etat Congolais venaient de me saisir par une correspondance le samedi dernier, me demandant de désister dans cette affaire et qu’ils retiraient leur plainte.”

Pour quelle raison la famille Tungulu  à Kinshasa a désisté en retirant cette plainte?

Me Bolio répond :

“Franchement il appartient à la personne qui a mangé les noix de palme pour vomir de l’huile. Il n’y a  que eux-mêmes  qui savent pourquoi ils l’ont fait. A moi, ils n’ont révélé aucune raison. A ce que je sache, ils doivent avoir des raisons personnelles de famille qui les ont poussés à faire ça.”

Y aurait-il des pressions ? A cette question, l’avocat répond :

“Je ne sais comment expliquer parce qu’ils ne m’ont pas dit mais ce que je sais qu’ils m’ont demandé de retirer leur plainte.

Où en est-on avec le dossier Tungulu?

Le dossier Armand Tungulu se traitait sur deux terrains. A Kinshasa avec Me Willy Bolio qui représentait Mlle Stéphie Mudiandambu, présentée comme fille aînée d’Armand Tungulu et les autres membres de la famille.

A Bruxelles avec Me Jean-Claude Ndjakanyi qui représente Mme Armand Tungulu et ses enfants.

Avec le désistement de la famille à Kinshasa, le dossier Tungulu se traite uniquement à Bruxelles. Là, l’Etat congolais, à travers ses avocats, Me Mbemba et Moma, a introduit vendredi dernier une tierce opposition contre l’ordonnance du juge belge enjoignant le gouvernement congolais à restituer la dépouille mortelle sous peine d’une astreinte de 25 mille euros par jour de retard.

Pour Me Moma, joint par Radio Okapi, cette ordonnance était prise dans l’irrégularité du fait que l’Etat congolais était absent lors de l’audience.

Me Moma a confirmé qu’il y aura une audience régulière le 10 novembre prochain à Bruxelles.

Pendant ce temps à Kinshasa, le parquet général de la République attend toujours que les membres de la famille Armand Tungulu viennent identifier le corps avant de procéder à l’autopsie.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner