Nord-Kivu : la démilitarisation de Beni est lancée


Les Forces armées de la RDC

Le processus de démilitarisation et de redéploiement des unités FARDC engagées dans les opérations Ruwenzori a été lancé mardi 16 novembre, au cours d’une parade mixte FARDC-police à Beni. Les autorités militaires de la province du Nord Kivu avaient annoncé cette mesure qui vise à mettre fin à l’insécurité dans le territoire de Beni Lubero.

La justice militaire sera cantonnée à Nyaleke, une dizaine de  kilomètres à l’est de la ville de Beni.

La cellule logistique, le génie militaire et les dépendants des militaires, eux, seront cantonnés à Mangango, à 15 kilomètres à l’ouest de la ville.

La force aérienne sera à Mavivi, à 12 kilomètres au nord de la ville.

Toutes ces dispositions ont été prises après la mission d’évaluation de la situation sécuritaire effectuée la semaine dernière par le coordonnateur des opérations Amani Leo au Nord et Sud-Kivu, le général Amuli et le commandant de la 8erégion militaire, le général Mayala Kiama.

Le major Ngeleka, porte-parole des opérations Ruwenzori, indique que ces mesures prises pour sécuriser la population et leurs biens, devrait notamment aider à mettre fin au phénomène « hommes en uniforme non autrement identifiés» ainsi qu’à éradiquer la criminalité et le banditisme dans la ville de Beni.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner