Mbandaka: un militaire ouvre le feu et blesse 4 personnes


Une des victimes de la fusillade à l'hôpital de Wangata à Mbandaka©Radio Okapi

Dans la nuit de vendredi 26 à samedi 27 novembre, un militaire FARDC vêtu d’un imperméable et armé, a ouvert  le feu sur des passants au quartier Mbandaka II, sans raison apparente, blessant ainsi quatre personnes.  Les blessés ont été acheminés à l’Hôpital général de référence de Wangata où la prise en charge pose problème.

Selon le témoignage recueilli auprès des quatre blessés et leurs parents, toutes les victimes résident sur l’avenue Bokonza, dans la commune de Wangata.

Il était 19 heures lorsqu’un militaire en arme et couvert d’un imperméable militaire a tiré sur les passants.

Il a braqué d’abord Trésor Mbambi, élève finaliste des humanités, qui venait de retirer son portable de la charge.

A bout portant,  il tire quatre balles. Il atteint Trésor à la mâchoire inférieure que la balle fracasse. La famille accourt auprès de l’infortuné qui se débat devant leur parcelle.

Dans sa progression, le militaire tire encore d’autres balles, blessant un autre garçon avec ses deux sœurs qui s’abritaient sous une paillote pendant la pluie.

Les blessés sont acheminés plus tard à l’Hôpital général de référence de Wangata à bord d’un véhicule de la police descendue sur les lieux.

Des sources médicales indiquent que l’hôpital est dépourvu des moyens pour la prise en charge des blessés, notamment du blessé grave à la mâchoire.

Son cas nécessite un transfert urgent à Kinshasa.

Entre temps, l’enquête est en cours pour identifier l’auteur afin qu’il réponde de ses actes, indique le commandant de la ville, le colonel Polycarpe Zebedé Tshimpaka.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner