Katanga : un major des FARDC et des insurgés tués dans des affrontements à Luena


Le calme a été rétabli à Luena, selon les autorités locales

Un major des Forces armée de la RDC (FARDC) et plusieurs autres insurgés, dont le nombre exact n’a pas été révélé, ont été tués, lors des affrontements qui ont opposé le week-end, des militaires des FARDC aux hors-la-loi qui ont semé la panique à Luena, à 350 km de Lubumbashi, dans le Katanga. D’autres sources concordantes indiquent que certains insurgés ont été arrêtés et acheminés à Lubumbashi. Pour le moment, le calme est revenu dans la cité de Luena.

L’officier des FARDC est mort, samedi 28 novembre dans la matinée, dans la périphérie de Luena. D’après les sources locales, l’officier accompagné de quelques éléments se sont rendus au quartier général des insurgés pour tenter une négociation.
Un insurgé déguisé en femme paysanne et auprès de qui il voulait prendre des renseignements l’a poignardé, le tuant sur le champ, ont indiqué les mêmes sources.
Après un repli de quelques minutes, les éléments FARDC ont lancé la riposte en bombardant à l’arme lourde le quartier général des insurgés qui est réduit en cendres. Personne n’est en mesure de donner le bilan exact des enfants. Les insurgés rescapés sont en débandade. Les FARDC ont capturé douze d’entre eux et les ont ramenés à Luena où ils sont détenus. Quatre insurgés ont été embarqués, dimanche 28 novembre, à bord d’un train de la SNCC pour Lubumbashi.
A l’heure actuelle, il est difficile de déterminer le nombre exact des personnes blessées, précisent ces sources, puisqu’elles sont transférées à l’hôpital de Bukama, à une trentaine kilomètres de Lubumbashi.

Par ailleurs, on signale aussi la mort du chef de file des insurgés, surnommé Yesu Mulongo. Il a été tué dans les affrontements.
La 6e région militaire a organisé vendredi 26 novembre une offensive contre des assaillants se réclamant de la milice Maï Maï et membres d’une secte magico-religieuse. Ces derniers avaient attaqué, le mardi 23 novembre, un village situé à 10 kilomètres  de la cité de Luena, dans le district du Haut Lomami. Les affrontements du vendredi 26 novembre ont fait cinq morts dont quatre dans les rangs des assaillants et un parmi les éléments des FARDC, selon la 6e région militaire.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner