Révision du fichier électoral: 500 bureaux d'inscription supprimés au Nord-Kivu


La réduction de centres d’inscription pourrait donner lieu à de longues files des requérants (Archives)

Seuls 286 centres d’inscription ont été maintenus pour les opérations de révision du fichier électoral sur les 792 qu’il y avait en 2005 au Nord-Kivu. Le regroupement des centres ainsi que leur répartition inquiètent déjà certains acteurs politiques et ceux de la société civile. Ils estiment que cette nouvelle répartition pose un problème de distance, qui risque de décourager certains électeurs. Le coordonnateur provincial de la  la Commission électorale indépendante (CEI) explique cette situation par des contraintes budgétaires. 

Au total, 506 bureaux d’inscription ont été supprimés sur l’ensemble de la province du Nord-Kivu. Les 286 centres maintenus ont été répartis dans les groupements, chefferies et communes des six territoires et trois villes de la province.

Mais, certains grands territoires, comme Walikale,  avec plus de 20 000 kilomètres carré,  ne dispose que de 16 centres d’inscription. 

Pour certains acteurs politiques et membres de la société civile, une telle répartition n’est pas de nature à faciliter la tâche aux électeurs. 

Le coordonateur national de l’ONG Actions Citoyennes pour la Démocratie (RACID), Jean-Paul Lumbulumbu, explique: 

«Une personne qui faisait 500 mètres pour aller se faire enrôler, cette fois-là, cette personne risque de faire 4 kilomètres, voire une journée. ça devient une deuxième raison de découragement de l’implication des citoyens dans le processus électoral.» 

Pour le coordonateur du bureau provincial de la CEI, Kasereka Ngalyavusa, ces nouvelles dispositions sont liées aux contraintes financières qui se posent au niveau national:

«Nous sommes conscients de ce défi de distance, mais que voulez-vous ? Le gouvernement est limité par les moyens. Un kit, c’est autour de 4 000 dollars américains. Nous ne devons travailler qu’avec ce que nous possédons. Alors sur le terrain, nous sommes en train de voir où placer les centres pour que tout le monde puisse y accéder.» 

Depuis le 11 novembre, la Monusco a entamé le déploiement, par hélicoptères, des Kits de la CEI à l’intérieur du Nord-Kivu.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner