L’Asadho appelle Kabila à créer un observatoire public de la magistrature

La demande de l’Association africaine des droits de l’homme (Asadho) est basée sur plusieurs plaintes dénonçant la conduite indigne de certains magistrats. Dans un communiqué publié lundi 13 novembre, l’Asadho a demandé au président de la RDC, Joseph Kabila de mettre en place un observatoire public de l’activité des magistrats congolais. Le but: permettre aux citoyens congolais d’accéder à la justice en toute équité.

La proposition de l’Asadho consiste à installer une structure chargée de suivre de près le travail des magistrats afin de transmettre des informations au conseil supérieur de la magistrature.

Le vice-président de l’Ashado, Me Georges Kapiamba, explique les motivations de son ONG:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Pour sa part, le ministre de la Justice se dit satisfait de la demande faite par l’Asadho.

Selon son porte-parole, Me Ruphin Lukoo, cette demande rejoint l’aspiration du gouvernement de reformer le secteur judiciaire afin de surveiller de près le travail des magistrats. Déjà, a-t-il affirmé, une plate-forme mise en place par le ministre de la Justice examine la faisabilité de cette demande, en relançant la question de la prise à partie pour les magistrats:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner