Nord-Ubangi: les pêcheurs centrafricains et congolais se disputent un banc de sable

Rivière Ubangui. Photo fr.academic.ruRivière Ubangui. Photo fr.academic.ru

Rivière Ubangui. Photo fr.academic.ru

Le calme est revenu dans la localité de Kpetene, au Nord – Ubangi où un conflit a opposé la semaine dernière les habitants du groupement Ziangba en République Démocratique du Congo à ceux d’une localité voisine de la République centrafricaine. Les deux parties se disputaient un banc de sable, situé dans les eaux très poissonneuses du milieu de la rivière Ubangi.

Selon l’administrateur du territoire assistant de Mobay Mbongo, Dominique  Edikoyama, actuellement, les éléments de la police nationale congolaise du Nord-Ubangi patrouillent aux alentours de ce banc de sable.

Et certains pêcheurs congolais qui ont regagné le milieu vaquent normalement à leurs activités, bien que la plupart d’entre eux hésitent encore.

Pour rappel, ce banc de sable très poissonneux, situé sur le sol congolais,  est exploité conjointement par les pêcheurs de la RCA et ceux de la RDC, depuis longtemps.

Il y a une semaine, les habitants de la localité de Mofunga en République centrafricaine ont traversé la rivière Ubangi pour  déloger  les pécheurs congolais de cet endroit.

Selon des témoins, ils étaient munis d’armes blanches et d’armes à feu.

Aucune perte en vie humaine n’a été signalée, à part quelques blessés, ont indiqué des sources officielles locales.

Cependant, ces Centrafricains ont plutôt incendié plusieurs huttes. Ils ont également détruit des filets et emporté des poules, chèvres  et pirogues des Congolais, d’après les mêmes sources.

Par ailleurs, le commissaire de district du Nord Ubangi, Victor Malungila, a contacté le préfet de Basse-Koto en République centrafricaine.

Ce dernier a aussitôt dépêché une équipe des militaires sur le lieu où ils ont procédé à des arrestations parmi les présumés meneurs de ces troubles.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner