Kalemie: violences faites à la femme, le nombre des cas en augmentation dans le district de Tanganyika

De 763 cas enregistrés en 2009, le nombre des violences faites à la femme dans le district de Tanganyika est passé à 991 en 2010, selon la commission diocésaine locale Justice et Paix. Des chiffres publiés la semaine dernière par la coordination de la Synergie de lutte contre les violences sexuelles-Tanganyika.

L’année dernière, 694 concernent des mineurs poursuivis pour violences sexuelles.

Les localités de Kalemie avec 342 cas et Moba 269 ont enregistré le plus grand nombre des cas.

Le territoire de Kabalo en enregistré 27 dont 15 touchent les mineurs.

Sur l’ensemble des cas répertoriés, alors que plusieurs autres sont soit tus, soit arrangés à l’amiable entre les familles, seuls 179 ont entraîné des poursuites judiciaires au tribunal de grande instance de Tanganyika ou à l’auditorat militaire, garnison de Kalemie.

Au total, 14 condamnations ont été prononcées.

Par ailleurs, la prison centrale qui compte une population pénitentiaire de 352 détenus dont 11 femmes, héberge aujourd’hui 92 personnes poursuivies pour violence sexuelle dont une femme.

Parmi les problèmes évoqués, la Synergie dénonce le problème lié à la prise en charge des victimes.

Selon Mme Fatuma Kamona, coordinatrice de la Synergie et chef de service de Genre et famille au Tanganyika, les victimes ne reçoivent même pas la réparation, et il n’y a pas assez de médicaments pour leur prise en charge médico-sanitaire.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner