Mbuji-Mayi: le diocèse veut trainer en justice un député pour des propos injurieux à l’endroit du cardinal Monsengwo

Au cours d’un débat sur les antennes d’une radio locale, jeudi dernier, Alidor Numbi, député provincial de l’AMP et rapporteur adjoint du bureau de l’assemblée provinciale du Kasaï-Oriental aurait tenu des propos discourtois et injurieux à l’endroit de la personne du cardinal Laurent Monsengwo Pasinya. Le diocèse de Mbuji-Mayi en est choqué et se réserve le droit de trainer en justice ce député provincial.

Les propos du député Numbi ont été tenus dans le cadre d’une émission des débats politiques sur la radio catholique Buena Muntu.

Il aurait traité le cardinal Monsengwo d’insensé.

Cela, en réaction à la dernière prise de position de l’archevêque de Kinshasa sur l’élection présidentielle de 2 011, voulue à un seul tour par le gouvernement congolais.

La réaction du diocèse de Mbuji-Mayi sur cet incident est intervenue samedi avec une mise au point du vicaire judiciaire de ce diocèse au cours d’un point de presse.

L’abbé François Lukumuenu:

«Au cours d’un débat sur les questions de société tenu ce jeudi 6 janvier 2011 à la radio Fraternité Buena Muntu, l’honorable député provincial Alidor Numbi s’est permis de dénigrer et d’injurier par des propos discourtois notre respecté et vénérable cardinal Laurent Monsengwo. Le diocèse de Mbuji-Mayi, tous les fidèles et tous les hommes de bonne volonté se sentent offusqués et très blessés par cet acte ignominieux avec un manque de respect caractérisé par un responsable public, et de surcroît, membre du bureau de l’assemblée provinciale. Le diocèse de Mbuji-Mayi a attendu en vain les réactions et les excuses de l’assemblée provinciale et des autorités publiques. Par voie de conséquence, le diocèse de Mbuji-Mayi, se réserve le droit de vous annoncer, dans les heures qui suivent cette mise au point, une réaction proportionnelle à ce comportement indigne.»

Pour sa part, le député provincial Alidor Numbi estime que ses propos ont été mal interprétés.

Il intervenait à la radio, dit-il, non comme député provincial, mais comme coordonnateur de l’AMP au Kasaï-Oriental.

Il ne reconnait pas avoir tenu des propos injurieux à l’endroit du cardinal.

Il affirme par ailleurs avoir présenté ses excuses sur la même radio Buena Muntu avec la bénédiction de l’évêque du diocèse de Mbuji-Mayi.

Il se voit très mal en procès avec l’église catholique, son église, soutient-il.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner