Kamerhe projette une pétition pour revenir à la présidentielle à deux tours

Vital Kamerhe, président de l'UNC, en 2007Vital Kamerhe, président de l’UNC, en 2007

Vital Kamerhe, président de l'UNC, en 2007

Le président de l’Union nationale des Congolais (UNC), Vital Kamhere, s’est déclaré, dimanche 16 janvier, opposé à la révision constitutionnelle instaurant le scrutin à un seul tour. Lors d’un point de presse, tenu le dimanche 16 janvier à Kinshasa, il a annoncé son projet de pétition pour modifier l’article 71 alinéa 1 de la constitution. Ce nouvel article révisé instaure la présidentielle à un tour.

« Je vais proposer aux collègues de l’opposition et des forces vives que les pétitions soient initiées sur l’ensemble du territoire national, puisque la constitution le permet, pour se prononcer contre cette révision. C’est à dire demander une autre révision, revenir aux deux tours,» a dit Vital Kamerhe.

Le parlement congolais a adopté le projet de révision constitutionnelle, vendredi, au cours d’une plénière du Congrès.

L’opposition congolaise a refusé de participer au vote, estimant que ce projet facilitera la réélection du président Kabila en 2011.

Les députés de la majorité évoquent des contraintes budgétaires pour expliquer l’option d’une présidentielle à un seul tour qui coûterait moins cher. Selon eux, le scrutin à un tour préserve l’unité nationale contre les divisions qui peuvent surgir lors du second tour.

Aux termes de la révision de huit articles de la constitution, le procureur de la République est placé sous l’autorité du ministère de la Justice, l’installation de 26 provinces est laissée aux soins du législateur et le président de la République peut désormais arbitrer les conflits en Provinces.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner