Présidentielle 2011: l’opposition politique milite pour une candidature unique

Vital Kamerhe (au centre) entouré des membres de l'opposition, lundi 17 janvier 2011 au quartier général de la Monusco.Vital Kamerhe (au centre) entouré des membres de l’opposition, lundi 17 janvier 2011 au quartier général de la Monusco.

Vital Kamerhe (au centre) entouré des membres de l'opposition, lundi 17 janvier 2011 au quartier général de la Monusco.

L’opposition politique sensibilise sa base au choix d’un candidat unique à l’élection présidentielle. Plusieurs leaders de l’opposition en ont émis le vœu à la matinée politique de la plate-forme «Union pour la nation », UN,  organisée  samedi 5 février au collège Boboto  à Kinshasa. Après avoir qualifié de négatif le bilan de cinq années de la majorité au pouvoir, l’UN en appelle à l’alternance. Selon le coordonnateur de l’UN, le compte à rebours vient de commencer.

Une grande messe politique mené tambours battants. Plusieurs militants des formations politiques, notamment l’Union pour la démocratie et le Progrès social, UDPS, le Parti du travail, PT,  l’Union pour la nation, UN, Mouvement du peuple congolais pour la République, MPCR, ont envahi la salle des spectacles du collège Boboto. Un seul message pour la plupart des responsables des partis : la cohésion de l’opposition pour ne pas aller en ordre dispersé aux élections.

Les tractations sont en cours pour y parvenir. Clément Kanku,  coordonnateur de l’UN, explique :

Toute organisation politique a des ambitions. Mais nous disons, l’intérêt général de la population est d’offrir une figure d’une opposition organisée et unie. Avec un seul tour, pour maximiser les chances de l’opposition, il faut une candidature unique.

Pour le président du MPCR,  Jean-Claude Vuemba, il faut d’abord se mettre d’accord autour de certains préalables tels que le projet de société commun, l’identification et la clarification des ambitions à gérer dès le 5 mars prochain:

Nous ne pouvons pas  aller à travers un programme commun, à travers un candidat unique, sans que nous sachions qui est qui, parce qu’il y a d’autres partis politiques qui se sont fait élire au nom de l’opposition  mais qui se retrouvent aujourd’hui à L’AMP. Le président Etienne Tshisekedi que j’ai vu, Vital Kamerhe, le secrétaire général du MLC François Mwamba, se disent prêts…

Les leaders des partis politiques sont aussi d’avis que des traîtres infiltrent l’opposition pour la torpiller et la diviser à cause de l’argent. D’où l’invitation  adressée à la jeunesse : elle doit être plus de vigilance pour les dénicher tous les traîtres et ne pas baisser les bras.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (85)
Ebola (82)
RDC (73)
Elections (70)
élection (62)
FARDC (49)
Beni (44)
Monusco (41)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (29)
Vclub (26)
Léopards (23)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)