Matadi: des chinois de Crec 7 accusés de vendre des caillasses et du sable en Angola

Certains sujets chinois œuvrant au sein de Crec 7 vendent d’une manière illicite des matériaux de construction à leurs compatriotes de Noqui, une ville angolaise située à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Matadi. Le rapporteur de l’assemblée provinciale du Bas-Congo, Philippe Muanda, l’a dénoncé, mardi 8 mars, à Radio Okapi.

Cette dénonciation intervient  une semaine après l’interpellation, à cet effet, du commissaire général aux Mines par l’assemblée provinciale du Bas-Congo.

Crec 7 est une entreprise chinoise qui gère le péage sur la nationale numéro un, reliant Kinshasa à Matadi.

Quelques uns de ses agents vendaient frauduleusement, a précisé la même source, des caillasses, des moellons et du sable, qui ont servi à la construction des certaines infrastructures de Noqui.

Les caillasse et moellons provenaient du village congolais de Tombagadio, à une vingtaine de kilomètres de Matadi; tandis que le sable était extrait de la  rivière Mpozo toujours à Matadi.

Tout serait parti de la dénonciation de la population locale, d’après Philippe Muanda, à la vue des camions de cette société qui traversaient la frontière angolaise.

De son côté, le commissaire général aux mines du Bas-Congo, Patrick Mayuba, a déclaré à Radio Okapi que c’est une question des jours. Certains Chinois, a-t-il soutenu, ont violé la loi. Ils doivent se conformer aux règles du pays.

Avec le concours de la Direction générale des recettes administratives, judiciaires, domaniales et de participation (DGRAD), a-t-il poursuivi, le gouvernement provincial va recouvrer des amendes transactionnelles auprès de l’entreprise Crec 7 pour le compte du trésor public.

Entre-temps, des sources proches de la société civile locale ont fait état du rapatriement des Chinois impliqués dans cette affaire frauduleuse. Mais, il a été difficile de joindre les responsables de cette société.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner