Kolwezi: un officier des FARDC poursuivi pour coups et blessures sur un sujet zambien

La deuxième audience du procès en flagrance qui oppose le ministère public à un lieutenant des FARDC s’est tenue, le jeudi 10 mars, au tribunal militaire garnison de Kolwezi à 300 Kilomètres de Lubumbashi. Cet officier est poursuivi pour coups et blessures, violations des consignes et dissipation des munitions. Le tribunal s’est déplacé, jeudi, à l’hôpital où se trouve la victime afin de l’auditionner. Ce jeune homme a été  atteint par balle à une de ses jambes.

Alors qu’il se trouvait au village Milunge, à la frontière avec la Zambie, lundi 7 mars, ce lieutenant aurait tiré sur un fis du chef coutumier Kakoma de la Zambie.

L’accusé a déclaré au tribunal qu’il avait visé les pneus de la moto que conduisait la victime pour l’obliger de s’arrêter. Car, il le trouvait suspect.

La victime, de son côté, a affirmé disposer de papiers nécessaires pour traverser la frontière et que cet officier des FARDC voulait lui escroquer de l’argent.

Ce jeudi, un autre officier des FARDC, qui comparaissait comme témoin, a déclaré que l’accusé avait bel et bien un ordre de mission non pas pour se rendre la frontière et que l’arme utilisée n’était pas la sienne.

L’audience a été renvoyée à lundi 14 mars. Si le prévenu est reconnu coupable, il risque une peine de plus ou moins vingt ans de prison et le renvoi de l’armée.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner