Arrestation de hauts fonctionnaires de l’Etat: Clément Kanku dénonce une stratégie électoraliste

Mettre les hauts fonctionnaires de l’Etat suspectés de corruption et détournement à la disposition de la justice en ce moment relève d’une stratégie électorale. C’est en ces termes qu’a réagi, dimanche 13 mars, le député de l’opposition et président de l’Union pour la nation (UN), Clément Kanku. Selon lui,  plusieurs cas graves de corruption, connus depuis longtemps du gouvernement, du Parlement et d’autres institutions de l’Etat, sont restés impunis.

Le coordonnateur de l’Union pour la Nation, Clément Kanku considère que «l’opération tolérance zéro» qui vise les hauts fonctionnaires de l’Etat est menée pour séduire les électeurs en vue des élections prévues fin 2011 en RDC.

Selon lui, mener cette opération en ce moment relève aussi de « la distraction ou de l’incompétence de la justice congolaise. »

Pour illustrer son propos, il a évoqué l’exemple des mandataires de la Société nationale de loterie (Sonal), suspendus par la ministre du portefeuille, ensuite réhabilités par le Premier ministre Adolphe Muzito et actuellement traduits en justice.

«Aujourd’hui, on nous dit que ces gens là sont dans le collimateur de la justice. Et le Premier ministre qui les a encouragés, il est où ?», s’interroge Clément Kanku.

Autre acte qui devait faire l’objet des poursuites judiciaires depuis longtemps, selon Clément Kanku : le détournement de la ration des militaires au front dans l’est de la RDC.

«Lorsque le Premier ministre [avait effectué une mission dans l’Est], il a trouvé qu’on vendait la ration des militaires à la cité, alors que nos militaires étaient entrain de mourir de faim au front. On n’a jamais vu un seul officier sanctionner pour ça, » a-t-il affirmé.

Pour rappel, le ministre de la Justice et Droits humains, Luzolo Bambi, a annoncé samedi 12 mars que son ex-collègue du Développement rural, Philippe Undji, révoqué, a été mis à la disposition de la Justice.

Un ministre provincial de l’Equateur, le président du Conseil d’administration et l’administrateur délégué général de la Société nationale de loterie, deux magistrats et plusieurs autres hauts fonctionnaires des Finances et de l’administration douanière (DGDA) sont aussi concernés par la mesure du président de la République.

Toutes ces personnalités sont accusées soit de mauvaise gestion et des détournements de deniers publics soit de corruption, a indiqué Luzolo Bambi.

La Licoco satisfaite de l’opération

La Ligue congolaise de lutte contre la corruption(Licoco) a, de son coté, salué l’arrestation du ministre du développement rural, Philippe Undji.

Son président, Ernest Mpararo, a affirmé que cette vague d’arrestations annoncée par le ministre de la Justice devrait toucher tous ceux qui se rendent coupables de détournement des deniers publics et de corruption.

« Nous pensons qu’il y a d’autres ministres aussi qui trempent dans le détournement des deniers publics mais ils ne sont pas arrêtés.  Certains administrateurs directeurs généraux aussi sont coupables des mêmes fautes », a-t-il expliqué.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner