Congo-Brazzaville: le bilan du crash de Pointe Noire s’alourdit

Le décompte de la catastrophe aérienne intervenue lundi 21 mars à Pointe Noire devait être revu à la hausse avec la découverte de trois autres cadavres. D’après des témoins, ces corps étaient enfouis sous les décombres que les agents de la mairie ont jetés  dans un quartier populaire. Jusqu’ici, le bilan officiel est de 23 morts et 14 blessés.

Le mardi 22 mars, à 17 heures locales, la population de Ntsheke, un quartier populaire de Pointe Noire,  a fait la première découverte. Un corps mutilé, enfoui sous les décombres jetés par la mairie de la ville.

Un deuxième cadavre, en fait une tête, un pied et une jambe ont été découverts ce mercredi 23 mars matin par des jeunes laveurs de véhicules au même endroit.

A 15 heures, un autre cadavre a été également découvert au même endroit.

Des témoins affirment avoir vu des véhicules déverser les mêmes décombres au village Mengo, à 30 kilomètres au nord de Pointe Noire.

La découverte de ces cadavres a été confirmée à Radio Okapi par la police de Ntsheke.

Depuis mardi, les autorités ne parlent que de vingt-trois morts et de quatorze blessés.

Pour l’heure, on n’a enregistré aucun élément technique sur les causes du crash de lundi dernier à Pointe Noire.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner