Lubero: révision du fichier électoral, des policiers de garde désarmés à Kirumba

Révision du fichier éléctoral, centre de CEI à l'institut MabekiRévision du fichier éléctoral, centre de CEI à l’institut Mabeki

Révision du fichier éléctoral, centre de CEI à l'institut Mabeki

Au moins quatre policiers dont trois affectés au centre d’enrôlement de la cité de Kirumba et un autre commis à la garde du bureau de la police de Kaseghe, ont été désarmés par des hommes armés en début de semaine. Les habitants de ces deux cités situées à environ 200 kilomètres au nord de Goma, craignent pour leur sécurité.

Les autorités locales plaident pour le renforcement des effectifs de la police dans cette zone en proie à l’insécurité.

Le dernier cas en date remonte à la nuit du mercredi 20 à ce jeudi 21 avril. Des éléments Maï Maï Pareco ont ravi l’arme d’un policier de garde au bureau de la police de Kaseghe, à 15 kilomètres au nord de Kirumba. Ils ont par la suite pillé dans les habitations du quartier Nyamihindo.

Bien avant, trois autres policiers commis à la garde du centre d’enrôlement de la cité de Kirumba ont été aussi désarmés par des hommes armés non identifiés.

Selon le chef de cité de Kirumba, son entité peuplée d’environ 77 000 habitants, ne disposait que de trois policiers.

Cet effectif a été renforcé jusqu’à dix éléments, à la faveur des opérations de révision du fichier électoral.

M. Muliwavyo sollicite le déploiement à Kirumba d’une partie de policiers récemment formés au centre de Kapalata (Province Orientale),  en vue de renforcer l’effectif des policiers sur terrain.

La société civile locale demande, pour sa part, aux autorités provinciales de se pencher rapidement sur cette question. Car, quand les policiers sont désarmés, la paisible population est en danger, indique-t-elle.

Lire aussi :

Kisangani: évaluation à mis parcours de la formation de 500 policiers

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner