Kananga: la population de Demba se réfugie dans la brousse, fuyant des représailles policières


La cité de Demba, proche de la ville de Kananga sur cette carte

La population du quartier Lusanga dans la cité de Demba, territoire situé à 65 kilomètres à l’ouest de Kananga, est dans la brousse depuis dimanche 22 mai soir. Selon la coordinatrice provinciale du Réseau d’information et d’appui aux ONG (RIAO), elle a fui les représailles des policiers.

Ces policiers s’étaient attaqués, le dimanche soir, aux habitants de ce quartier après avoir retrouvé l’un des leurs mort la nuit du vendredi à samedi, à côté du chemin de fer.

L’administrateur de ce territoire n’a pas cependant confirmé cette information. Ils ont fait du «porte à porte» dans le quartier Lusanga, dans la cité de Demba, chef-lieu du territoire du même nom, a indiqué la coordinatrice provinciale du RIAO, Charlotte Ndomba.

Objectif, selon la même source, rechercher le présumé tueur de leur collègue. Les habitants n’ont pas résisté aux représailles de la police, ils ont fui dans la brousse. Quarante personnes ont été arrêtées au cours de ces représailles. Elles doivent payer chacune  100 dollars américains avant toute relaxation, a-t-elle affrirmé.

L’administrateur de Demba, Joachim Likaka, n’a pas confirmé  ces cette caution. Selon lui, la police a arrêté trois suspects. Les traces de sang ainsi que la ceinture de la victime ont été retrouvées dans ce quartier où l’enquête se poursuit, a-t-il souligné.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner