Journée internationale des casques bleus: Ban Ki-Moon rend hommage aux 120 mille fonctionnaires de l’Onu

Ban Kimoon, secrétaire général de l'ONUBan Kimoon, secrétaire général de l’ONU

Ban Kimoon, secrétaire général de l'ONU

La journée internationale des caques bleus a été célébrée vendredi 27 mai au centre culturel du Collège Boboto à Kinshasa, sous le thème « L’Etat de droit ». Au cours de cette journée, la représentante spéciale adjointe du secrétaire général des l’Onu, Madame Leila Zerougui, a donné le message de Ban Ki Moon.

Dans son message, le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU) a rendu hommage à plus de cent vingt mille militaires, policiers et civils qui travaillent dans le monde entier sous la bannière bleue.

Ban Ki-Moon s’est également souvenu des

Ban Kimoon, secrétaire général de l'ONUBan Kimoon, secrétaire général de l’ONU

Ban Kimoon, secrétaire général de l'ONU

“>trente-deux personnes, dont de nombreux membres du personnel de l’Organisation des Nations unies (ONU), qui ont trouvé la mort, lundi 4 avril, dans l’accident d’un avion affrété par l’opération de maintien de la paix en République démocratique du Congo (Monusco),

«Au début du mois d’avril, sept membres du personnel ont été assassinés lors d’une attaque contre les locaux des Nations Unies en Afghanistan. L’année dernière, cent soixante-treize casques bleus ont péri à la suite d’une catastrophe naturelle, d’actes de violence, d’un accident ou d’une maladie, dont plus d’une centaine lors du tremblement de terre survenu en janvier à Haïti », a indiqué le secrétaire général de l’Onu.

Pour lui, les casques bleus des Nations unies ont représenté l’Organisation en rétablissant la stabilité, en encourageant la réconciliation et en entretenant l’espoir d’un avenir meilleur notamment au Sud-Soudan, en Côte d’Ivoire, Timor-Leste ou au sud du Liban, chacun dans un domaine précis.

Pour cela, ajoute Ban Ki-Moon, il faut renforcer la confiance dans la police, l’appareil judiciaire et l’administration pénitentiaire.

«C’est pourquoi l’ONU offre une formation aux policiers pour s’assurer qu’ils n’abuseront jamais de leur pouvoir, veille au bon fonctionnement des tribunaux afin qu’ils servent la justice et œuvre à humaniser les conditions de détention », a-t-il dit.

La journée internationale a été ramenée au vendredi 27 mai, parce que sa date de célébration habituelle, le 29 mai, tombe un dimanche.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner