Rutshuru: des patrouilles des casques bleus suscitent l’espoir à Makoka et Kahito

Casques bleus de la MonuscoCasques bleus de la Monusco

Casques bleus de la Monusco

Dans le cadre de l’opération «Rudisha Tumaini» ( Restaurer l’espoir en swahili), le contingent indien de la Monusco à Rutshuru a organisé des patrouilles nocturnes dans certaines localités en proie à la dégradation de la sécurité depuis le mois de mai 2011. Ce qui rassure les populations de ces villages.

L’opération «Rudisha Tumaini» a été lancée le 2 juin 2011 et ciblait les villages du groupement Binza dégarnis par les militaires FARDC partis en formation de nouveaux régiments.

Initialement prévue pour sept jours, cette opération a été prolongée jusqu’au week-end dernier.

Pendant les deux semaines, les casques bleus de la Monusco du contingent indien ont organisé des patrouilles nocturnes qui ont donné des résultats satisfaisants.

Selon le commandant de ces forces onusiennes à Nyamilima, à 40 kilomètres au nord-est de Rutshuru, l’objectif était de rassurer les civils, mais aussi de sécuriser les opérations d’enrôlement.

«Nous conduisons toujours des patrouilles de routine mais pour ces opérations, nous ciblons les villages comme Makoka et Kahito. A Makoka par exemple les habitants ne dormaient plus dans leurs maisons suite au grand nombre de pillages nocturnes, même chose pour Kahito… », a expliqué le major indien Yogesh Bisht.

La population bénéficiaire de l’opération «Rudisha Tumaini» se dit satisfaite jusque là.

Elle ne souhaite qu’une chose: que cette opération se poursuive.

«Quand on entend la nuit leurs chars de combat passer en patrouille, même les bandits se cachent et la population respire», affirme Thaddée  Izironi, chef de la localité de Nyamilima.

Cependant, l’administrateur de Rutshuru dit n’être pas suffisamment informé sur cette opération.

Il faudrait donc que les casques asques bleus améliorent leur communication avec les autorités administratives locales, estime-t-il.

Lire aussi sur Okapi.net:

Rusthuru : la tension baisse à Nyamilima

Nyamilima : manifestations violentes de la population contre l’assassinat d’un jeun homme

Huit militaires FARDC tués lors d’une attaque des FDLR sur l’axe Ishasha-Nyamilima

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner