Examen d’Etat-2011: 484 000 finalistes attendus

Maker Mwangu, ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et professionnel, Kinshasa 2010.Maker Mwangu, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel, Kinshasa 2010.

Maker Mwangu, ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et professionnel, Kinshasa 2010.

La session ordinaire de l’examen d’Etat, édition 2010-2011, démarre ce lundi 20 juin sur toute l’étendue du pays et va durer quatre jours. Selon le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), toutes les dispositions sont prises pour accueillir quatre cent quatre vingt quatre mille  candidats à cette édition.

Le ministre de l’EPSP, Maker Mwangu, a invité, dimanche dans la soirée, les finalistes à prendre, à leur tour, leurs dispositions pour se présenter dans leurs centres respectifs à l’heure indiquée.

Il leur a également demandé d’être détendus et sereins pendant toute la durée de la passation des épreuves.

Pas question de subordonner la participation à ces preuves au paiement préalable des frais scolaires, a par ailleurs souligné le ministre de l’EPSP, s’adressant aux responsables scolaires.

Cliquez et écoutez la déclaration du ministre Maker Mwangu :

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Au Bas-Congo, vingt-quatre mille neuf cents quarante-neuf finalistes du secondaire prennent part depuis aux épreuves de l’examen d’état dans soixante-dix centres de la province du Bas Congo, a déclaré un responsable de la sous division de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel du Bas Congo 1.

Selon lui, neuf mille filles sont comptées parmi les finalistes de la session 2010-2011.

Pendant les quatre jours des épreuves, le ministre provincial de la Justice a autorisé un finaliste détenu à la prison du camp Molayi de Matadi de présenter ses examens et de regagner la prison tous les jours à la fin de l’examen.

Sa famille avait introduit une demande au tribunal de paix de Matadi pour avoir cette autorisation.

Le préfet de l’institut Saint Georges de Matadi s’est enfui avec  798 000 francs congolais (867 USD) des frais de participation des élèves finalistes de cet institut à l’examen d’état. L’information a été livrée par l’inspection principale de l’EPSP Bas-Congo I.

Les élèves ont été autorisé à passer  leurs épreuves en attendant l’arrestation du fugitif, a indiqué la même source.

Au Sud-Kivu, l’inspectrice provinciale principale de l’Enseignement primaire secondaire et universitaire (EPSP), Annette Shaburhwa a da déclaré que la session de l’examen d’état 2011 a débuté dans le calme au Sud-Kivu.

Vingt-huit mille candidats repartis dans soixante-dix-sept centres d’examens participent à ces épreuves de fin du cycle d’enseignement secondaire.

Selon Annette Shaburhwa, deux nouveaux centres ont été installés à Walungu et à Kalehe.

Lire aussi:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (125)
Ebola (58)
FARDC (47)
Ceni (44)
Beni (35)
Kinshasa (34)
Caf (27)
UDPS (27)
Monusco (26)
Vclub (24)
Mazembe (24)
Linafoot (24)
Santé (23)
Lamuka (21)
Yumbi (21)