Wangata: des femmes souffrant des fistules réclament des soins

Des femmes souffrant des fistules ont plaidé, mercredi 29 juin, pour une bonne prise en charge médicale à l’Hôpital général de référence de Wangata (Equateur) où elles sont internées. Elles affirment ne pas être guéries malgré les soins suivis.

Près d’une cinquantaine de femme souffrent de ces fistules. Certaines d’entre elles disent avoir passé cinq ans dans cet hôpital.

Leurs vessies sont déchirées à la suite d’agressions sexuelles ou des  accouchement précoces. Elles ne n’arrivent plus à contrôler leurs urines.

L’une d’elles explique :

«En m’écoutant parler, vous allez croire que je suis une femme, mais en réalité je ne le suis plus. Je suis devenue très sale. Nous sentons les urines et les gens se moquent de nous. Nous n’arrivons plus à sortir ».

Ces femmes disent être venues à Mbandaka sur invitation du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) dans le cadre du projet de réparation des fistules qu’avait lancé cette agence.

Le projet est arrivé à terme et cette agence a déjà fermé ses portes à l’ l’Equateur.

Lire aussi:

Hôpital de Panzi: 30 000 victimes des violences sexuelles prises en charge depuis sa création

RDC: le gynécologue Denis Mukwenge plébiscité prix international Roi Baudouin

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner