Dungu : les incursions de LRA inquiètent les humanitaires

L’activisme des rebelles ougandais de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), dans le Haut Uele, inquiète  la communauté humanitaire de Dungu. Celle-ci a exprimé sa préoccupation dans un rapport rendu public vendredi 15 juillet sur place à Dungu-centre. Ce rapport signale qu’en une semaine, ces rebelles ont commis plusieurs cas d’incursions et d’enlèvements des civils dans des villages.

Selon ce rapport, les forces armées ougandaises ont libéré mardi 12 juillet trois filles après des accrochages avec  un groupe de rebelles de LRA, à 65 kilomètres de Doruma, sur la route de Banda.

Les victimes étaient âgées de 13 à 15 ans. Elles ont passé plusieurs mois entre les mains de leurs ravisseurs.

Le lendemain, ces hommes armés ont tiré à bout portant sur cinq chasseurs. Ceux-ci se rendaient dans la forêt. Heureusement pour eux, personne n’a été atteint par balle, indique encore le rapport.

Les soldats des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et ceux de l’armée ougandaise présents dans la région ont pourchassé les assaillants.

Il y a une semaine, ces mêmes rebelles avaient pillé des vivres et des vêtements dans plusieurs ménages à Anaparka,  village situé entre les territoires de Dungu et d’Ango.

Pendant la même période, plusieurs habitants de Bandu dans le territoire d’Ango avaient  été enlevés puis relâchés.

Les opérations militaires se déroulent pour l’instant aux alentours du parc national de la Garamba,  pour détruire les campements des rebelles.

Lire aussi:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner