Butembo: la VSV exige des poursuites judiciaires contre les policiers présumés meurtriers

Police congolaise.Police congolaise.

Police congolaise.

Deux meurtres commis pendant l’opération de révision du fichier électoral, des vols et des extorsions des biens des populations ont été retenus à charge de quelques éléments de la police nationale congolaise et des bandits dans la ville de Butembo, au Nord-Kivu. L’ONG «La voix des sans voix» (VSV) et une ONG locale dénoncent ces forfaits dans un rapport publié le 21 juillet 2011 et réclament justice pour les victimes.

Le rapport de la Voix de sans voix et de l’ONG «Démocratie oblige-Opinion en danger» rappelle que six bandits dont un policier ont ravi des portables et des motos à leurs propriétaires le 17 juillet dernier, au quartier Buinyola dans la commune de Mususa.

Les deux organisations évoquent aussi de «graves violations des droits humains» que des éléments de la PNC auraient encore commises dans la même entité, pendant l’enrôlement, dont deux meurtres à Vutsundo et à Vulindi, dans la ville de Butembo.

Dans leur rapport, la VSV et sa partenaire affirment que les enquêtes promises par les autorités administratives et policières sur ces crimes piétinent.

Ce qui, selon ces deux ONG, participe à l’installation de l’impunité au sein de la police nationale.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner