RDC: les populations du littoral du lac Tanganyika désertent les zones contrôlées par les Maï-Maï Yakutumba

Des déplacés de guerre à l'EST de la RDCongo . (droits tiers).Des déplacés de guerre à l’EST de la RDCongo . (droits tiers).

Des déplacés de guerre à l'EST de la RDCongo . (droits tiers).

Plusieurs localités situées au bord du lac Tanganyika dans les limites entre le Sud-Kivu et le Katanga se vident progressivement de leurs occupants, a constaté un reporter de Radio Okapi. Il s’agit notamment des localités de Kibanga, Ekyamba, Sele, Lubanda, 6e escale, Alelwa, Kazumba. Ces populations fuient l’insécurité dans les zones contrôlées par des combattants Maï-Maï Yakutumba, au bord du lac Tanganyika, vers les localités de Yungu (Sud-Kivu) et Wimbi (Katanga).

Une famille de la localité de Kibanga, au Katanga, a réussi à rejoindre la cité de Baraka au Sud-Kivu. Elle a été accueillie par le chef de la société civile de Fizi avec d’autres familles déplacées.

Ces déplacés déplorent la confusion qui règne dans la zone d’opération militaire à Wimbi. Ils affirment avoir constaté de plus en plus de défection dans les rangs des FARDC.

Certains militaires ont rejoint le camp des Maï-Maï Yakutumba, indiquent-ils.

Selon eux, la majorité de déplacés se sont installés au Nord du Katanga. D’autres encore auraient traversé le lac Tanganyika pour se rendre en Tanzanie. 

Les mêmes sources affirment attendre que les FARDC reprennent le contrôle de leurs villages avant d’y retourner. 

Ces déplacements des populations ont commencé depuis les affrontements qui ont opposé, jeudi 21 et vendredi 22 juillet, les FARDC et les Maï-Maï Yakutumba.

Selon le commandement de la 61ème brigade des FARDC basée à Kalemie, les Maï-Maï Yakutumba ont attaqué, jeudi, la localité de Wimbi. Ils ont été ensuite repoussés par les FARDC vers le Sud-Kivu.

Les déplacés affirment, pour leur part, que les éléments de Yakutumba basés sur les montagnes de Yungu ont riposté aux attaques de l’armée régulière jusqu’à les repousser aux environs de la localité de Kabimba au Katanga.

Les Maï-Maï Yakutumba prennent souvent en otage des bateaux naviguant sur le lac Tanganyika dans le territoire de Fizi.

Ils somment les équipages de ces bateaux de verser un montant de 500 USD par mois comme «effort de guerre».

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner