Mbandaka: l’agent payeur de la fonction publique à Bomongo aux arrêts

Les agents et fonctionnaires de l’Etat du territoire de Bomongo, à l’Equateur, n’ont pas perçu leurs salaires de juin 2011. Leur agent payeur, Thierry Ikete est aux arrêts à Mbandaka, alors qu’il dit avoir été victime d’une attaque de la part des assaillants armés de machettes et de lances qui lui auraient ravi tout l’argent en cours de route.

Thierry Ikete a été transféré mercredi 10 août au parquet de grande instance de Mbandaka.

Le chef de division provinciale des Finances l’avait mis à la disposition de la police pour enquête.

La semaine dernière, cet agent payeur convoyait, à partir de Mbandaka, les salaires du mois de juin des fonctionnaires du territoire de Bomongo.

Quatre jours plus tard, Thierry Ikete est rentré à Mbandaka affirmant qu’il a été victime, en cours de route, d’une agression de la part d’un groupe de rebelles MLIA qui lui auraient ravi tout ce qu’il avait sur lui, y compris les fonds qu’il convoyait.

Une allégation qui n’a pas convaincu le chef de division provinciale des Finances qui l’a mis à la disposition de la police.

Sceptique, elle aussi, Caroline Mozengo, députée provinciale, élue de Bomongo, parle d’un montage pour couvrir une tentative de détournement.

Elle en veut pour preuve le fait qu’à son retour à Mbandaka, Thierry Ikete ne présentait aucun indice de blessure ni de torture sur son corps, explique la députée.

En plus, aucune autorité, ni policière ni sanitaire de la localité où les faits se seraient passés ne témoigne de cette situation, affirme-t-elle.

Pour l’élue de Bomongo, l’agent payeur aurait dissimulé les salaires des fonctionnaires de ce territoire quelque part pour s’en servir après.

La députée Mozengo demande aux autorités politiques et administratives de la province de diligenter une enquête sérieuse pour que les fonctionnaires de Bomongo rentrent dans leurs droits.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner