Présidentielle 2011: candidat commun de l’opposition, le MLC, l’UFC et l’UNC favorables à la poursuite des concertations

De gauche à droite, Léon Kengo wa Dongo (président de l'UFC), Vital Kamerhe (président de l'UNC), Jean-Pierre Bemba (président du MLC).De gauche à droite, Léon Kengo wa Dongo (président de l’UFC), Vital Kamerhe (président de l’UNC), Jean-Pierre Bemba (président du MLC).

De gauche à droite, Léon Kengo wa Dongo (président de l'UFC), Vital Kamerhe (président de l'UNC), Jean-Pierre Bemba (président du MLC).

L’Union pour la nation congolaise, (UNC) le Mouvement de libération du Congo (MLC) et l’Union des forces du changement (UFC) pensent que l’opposition doit se concerter autour d’un programme commun et dégager la personne qui incarnerait mieux les idéaux de l’opposition pour la présidentielle de 2011. C’est la réaction de ces partis enregistrée, jeudi 25 août, au lendemain du plébiscite d’Etienne Tshisekedi comme candidat de l’opposition à la présidentielle de 2011 en RDC par une vingtaine de partis.

Pour Jean Lucien Busa, secrétaire général adjoint du Mouvement de libération du Congo (MLC), l’opposition veut l’alternance démocratique en RDC. Cette alternance, le MLC la propose en termes de projet et pas forcément en termes d’individus.

«Le MLC reste ouvert aux concertations autour d’une candidature à travers un programme commun et rassembleur », a-t-il déclaré.

L’UNC: « Nous sommes en contact »

L’Union pour la nation congolaise (UNC) de Vital Kamerhe dit être en concertations avec les autres forces de l’opposition. Ce parti attend  le moment opportun où l’opposition se prononcera sur la candidature commune à la présidentielle.

Pour sa part, Bertrand Ewanga, cadre de l’UNC, a déclaré:

«Nous sommes en contact. Nous débattons de la question du candidat commun et d’un programme commun, du Premier ministre commun de l’opposition, des présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat communs, du gouverneur de la Banque centrale commun. Nous devons faire un ticket. C’est de cette manière que nous défendrons les idéaux de l’opposition.»,

«L’UNC refuse qu’un parti roule les autres dans la farine, parce que le problème de l’opposition est de débarrasser le pays d’un régime qui l’a appauvri et qui lui a apporté la misère», a-t-il souligné.

Enfin, pour l’UFC de Kengo wa Dondo, le principe du candidat commun suppose que tous les partis de l’opposition se mettent d’accord.

M.Kaninzia, l’un des cadres de ce parti, s’interroge :

« Comment voulez-vous qu’on parle d’un candidat commun de l’opposition dans un contexte où certains partis de l’opposition présents dans la réunion ont claqué la porte ? Les amis qui ont plébiscité le candidat commun, doivent, au nom de l’unité de l’opposition, revenir à la raison afin  qu’on  trouve une voie d’ensemble… »

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (101)
Ceni (100)
Elections (95)
Ebola (87)
élection (49)
FARDC (45)
Beni (35)
Monusco (30)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (23)
Vclub (19)
Linafoot (18)
Opposition (18)