RDC-élections: le MLC, l’UNC, l’UFC et l’Urec discutent du programme commun de l’opposition

De gauche à droite, Léon Kengo wa Dongo (président de l'UFC), Vital Kamerhe (président de l'UNC), Jean-Pierre Bemba (président du MLC).De gauche à droite, Léon Kengo wa Dongo (président de l’UFC), Vital Kamerhe (président de l’UNC), Jean-Pierre Bemba (président du MLC).

De gauche à droite, Léon Kengo wa Dongo (président de l'UFC), Vital Kamerhe (président de l'UNC), Jean-Pierre Bemba (président du MLC).

Les représentants du Mouvement de libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba,  de l’Union pour la nation congolaise (UNC) de Vital Kamerhe, de l’Union des forces du changement (UFC) de Kengo wa Dondo, de l’Union pourla Nation(UN) de Clément Kanku et de l’Union pour la reconstruction du Congo (UREC) d’Oscar Kashala ainsi que leurs alliés se ont réunis, vendredi 26 août, à l’hôtel Sultani à Kinshasa. Ils ont discuté du programme commun de l’opposition et l’évaluation du processus électoral.

Thomas Luhaka, secrétaire général du MLC, indique qu’une commission technique a été mise en place pour préparer un programme commun de gouvernement pour le candidat de l’opposition à la présidentielle de novembre 2011.

Il ajoute:

«Ce programme commun sera soumis dans un bref délai pour validation à toutes les forces du changement afin de permettre, à terme, la désignation du candidat commun de l’opposition à l’élection présidentielle, conformément à la volonté du peuple congolais qui appelle de tous ses vœux à l’alternance.» 

Pour Vital Kamerhe, la démarche amorcée par les partis d’opposition réunis à l’hôtel Sulatani n’est que le résultat d’une concertation acceptée par tous les partis de l’opposition:

«Aujourd’hui, nous avons parlé de la démarche qui avait été définie et adoptée par l’UDPS et tous les autres partis de l’opposition. Cette démarche prévoit de commencer d’abord par l’élaboration d’un programme commun de gouvernement avant de parler des individus. Nous sommes donc en harmonie avec tout le monde.»

Le mercredi 24 août, vingt-quatre partis de l’opposition, réunis mercredi 24 août à Kinshasa à la paroisse Notre Dame de Fatima, ont désigné Etienne Tshisekedi candidat commun et unique de l’opposition à l’élection présidentielle de 2011.

Cette réunion s’était tenue sans les représentants d’autres formations politiques de l’opposition telles que le MLC et l’UNC.

Interrogé par Radio Okapi, le député MLC Jean-Lucien Busa avait estimé qu’à cette étape du processus électoral, la désignation du candidat commun ne constituait pas la priorité de l’opposition.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner