Bunia: arrestation du responsable des services des renseignements militaires

 

Carte de Bunia en Province OrientaleCarte de Bunia en Province Orientale

Carte de Bunia en Province Orientale

Le lieutenant colonel Cédric Ikiyo, responsable des services des renseignements militaires à la zone opérationnelle des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) à Bunia, est aux arrêts depuis quatre jours.

L’auditeur supérieur de la Province Orientale lui reproche d’avoir gardé au cachot pendant vingt jours  un fonctionnaire du Fonds forestier national au motif qu’il recrutait des miliciens.

Il  ajoute que l’officier arrêté a perçu 500 dollars américains auprès de la famille du fonctionnaire suspect, en promettant sa libération.

D’autres griefs sont égalent portés contre lui, notamment

  • des arrestations arbitraires des civils,
  • l’extorsion et la perception d’amendes illégales,
  • son immixtion dans une affaire civile liée au détournement d’un colis d’or dont la valeur est estimée à près de 100 mille dollars américains.

L’auditeur de garnison de l’Ituri, le lieutenant colonel Maurice Lianza, tout en déclarant son devoir de réserve, révèle que l’officier détenu, a arbitrairement arrêté des gens dans cette affaire et perçu de l’indu.

Il ajoute:

«En tant que magistrat, j’ai le devoir de réserve, mais il y a des choses qu’on peut dire. Il est notamment poursuivi  pour perception de l’indu, 4 mille 500 dollars américains.»

L’auditorat militaire n’exclut pas le transfert du lieutenant Cédric Ikiyo à la Cour militaire de Kisangani, l’instance compétente  pour le juger.

 

Lire aussi sur radiookapi.net:

Le général Floribert Kisembo abattu à Djugu

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner