RDC: listes de candidats à la députation, l’UDPS accuse le PPRD de tricherie

Le secrétaire général de l'UDPS, Jacquemin Shabani ce 21/07/2011 à Kinshasa, lors d'une conférence de presse. Radio Okapi/ Ph. John BompengoLe secrétaire général de l’UDPS, Jacquemin Shabani ce 21/07/2011 à Kinshasa, lors d’une conférence de presse. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le secrétaire général de l'UDPS, Jacquemin Shabani ce 21/07/2011 à Kinshasa, lors d'une conférence de presse. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) accuse le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) d’avoir aligné dans certaines circonscriptions électorales plus de candidats que le nombre de sièges à pourvoir. Pour le secrétaire général du parti d’Etienne Tshisekedi qui l’a dit à Radio Okapi, il s’agit d’une tentative de tricherie. Il affirme que l’affaire a été portée devant la Cour suprême de justice.

Jacquemin Shabani déclare:

“Il faut savoir que l’UDPS est un parti qui se bat pour l’effectivité d’un Etat de  droit en République démocratique du Congo. La loi électorale interdit l’établissement des listes qui ne respectent pas le nombre de sièges. Les listes qui ne sont pas conformes doivent être retirées et annulées.”

A titre d’exemple, le secrétaire général de l’UDPS cite le cas de la circonscription électorale de Lukunga à Kinshasa où le PPRD aurait aligné 15 candidats pour 13 sièges.

“C’est pour accumuler un plus grand nombre de voix, c’est une manœuvre de tricherie”, soutient-il.

Du côté de la Majorité présidentielle, on parle plutôt d’une erreur matérielle imputable aux opérateurs de saisie de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

“L’UDPS est à la recherche de la tricherie à tout coin de la rue. Pouvez-vous imaginer qu’en ces jours, des partis puissent vraiment déposer plus de candidats que requis par la loi? En soi, il s’agit des simples erreurs matérielles, soit que les suppléants ont été repris comme candidats par les opérateurs de saisie de la Ceni, soit qu’il y a eu une confusion entre deux partis dont les appelations sont quasi similaires”, a rétorqué à son tour le secrétaire général de la Majorité présidentielle (MP), Aubin Minaku.

Le PPRD et les partis de la MP ne seraient pas les seuls à avoir présenté plus de candidats que le nombre de sièges prévus.

Quelques partis de l’opposition seraient aussi concernés.

A ce sujet, le secrétaire général de l’UDPS a indiqué que la loi doit être respectée pour tout le monde.

Le dossier que nous avons déposé à la CSJ doit servir d’exemple à tout le monde”, a-t-il conclu.

Aubin Minaku affirme pour sa part que le PPRD accepterait le verdict de la Coursuprême de justice (CSJ) si les faits dénoncés étaient avérés:

«Nous sommes républicains. Le verdict de la CSJ devrait être respecté.»

Par ailleurs, sur  les listes publiées par la Ceni, il apparaît que L’UDPS/Tshisekedi elle-même aurait aligné six candidats pour quatre sièges prévus dans la circonscription de Moba au Katanga.

Outre la plainte de l’UDPS contre les listes du PPRD, la CSJ a démarré depuis le week-end dernier l’examen d’autres affaires portées en justice contre la Ceni à Kinshasa.

L’examen de tous ces dossiers devra se poursuivre cette semaine.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (167)
Ebola (68)
FARDC (60)
Beni (31)
Unpc (29)
FCC (26)
Lamuka (25)
Ceni (25)
Sécurité (24)
Ituri (24)
Kinshasa (22)
Djugu (22)
JED (21)
ADF (21)
Léopards (20)