Nord-Kivu: une vingtaine de femmes violées par des Maï-Maï Kikurukuku à Beni

Les Maï-Maï Kikurukuku ont violé une vingtaine de femmes et de filles au cours des deux dernières semaines à Misuo dans le territoire de Beni (Nord-Kivu), a indiqué, ce jeudi 6 octobre, Mwami Bwanandeke, chef du groupement Malio. 

Les victimes, attaquées alors qu’elles se rendaient aux champs, ont été transférées dans les centres de soins de Beni et Butembo. 

Depuis septembre 2010, le porte-parole de l’opération  Ruwenzori, le colonel Célestin Ngeleka, exhorte les  Maï-Maï de Lubero et Beni à se rendre, à travers des messages radiodiffusés. 

Mais leur chef Kikurukuku n’a jamais répondu à ces appels  à ce jour et les habitants de la région témoignent que les groupes armés sont toujours actifs dans les secteurs de Misuo et Losse. 

Un habitant de Misuo indique ainsi que la dernière attaque remonte au lundi 3 octobre. Une trentaine de Maï-Maï dirigés par Kikurukuku auraient fait irruption dans la localité, armés de fusils et de machettes.

Ils auraient tiré des coups de feu en l’air avant de dépouiller les populations de leurs biens, notamment de l’argent, des vêtements, du petit bétail et de la nourriture.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner