Collision de deux camions sur la route Lubumbashi - Kasumbalesa: six morts

Une vue de Kasumbalesa (archives). Photo skyscrapercity.comUne vue de Kasumbalesa (archives). Photo skyscrapercity.com

Une vue de Kasumbalesa (archives). Photo skyscrapercity.com

Six personnes sont mortes, dont deux Zimbabwéens, samedi 29 octobre, dans une collision sur la route Lubumbashi – Kasumbalesa entre un camion de marque Canter et un grand camion remorque, communément appelé au Katanga: «truck.» La Police de circulation routière (PCR) attribue cet accident à la surcharge, à l’excès de vitesse et à la mauvaise visibilité de l’un des deux chauffeurs. 

L’accident s’est produit aux environs de une heure du matin (heure locale) entre les villages de Sumbiriri et Lumata à une trentaine de kilomètres de Kasumbalesa, ont indiqué des sources concordantes.  

D’après un major de la PCR/Kasumbalesa, le «truck» était à vide et revenait de Lubumbashi à destination de l’Afrique du Sud;  tandis que le camion Canter, surchargé de sacs de sel, avait quatre personnes à bord et se dirigeait vers Lubumbashi. 

Arrivé dans un virage, ébloui par la lumière des phares de la canter, le chauffeur du «truck» a quitté sa bande pour la heurter de front. 

Le chauffeur du «truck» et son aide, tous les deux de nationalité zimbabwéenne, sont décédés sur place. 

Les passagers du camion Canter, dont le chauffeur, sont également morts coincés dans la cabine.

D’après toujoursla PCR/Kasumbalesa, il a fallu aux secouristes plus de dix heures pour les en extraire. 

Toutes les victimes ont été acheminées à la morgue de l’hôpital Sendwe de Lubumbashi, selon la même source. 

Un autre accident similaire a été enregistré sur la même route dans la nuit de vendredi 24 à samedi 25 juin au village «7 kilomètres», à une dizaine des kilomètres de la cité frontalière de Kasumbalesa. Deux camions Canter étaient en  partance pour  Lubumbashi. L’un d’eux avait percuté l’autre et  les deux véhicules avaient fait tonneau.

Six personnes, dont un bébé de deux mois et une femme enceinte, étaient mortes sur le champ et neuf autres blessées.

Des témoins avaient aussi évoqué l’excès de vitesse, comme étant à la base de l’accident.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner