Campagne électorale : Moïse Katumbi appelle l’UDPS et l’Unafec à la tolérance

Moïse Katumbi, gouverneur du Katanga.Moïse Katumbi, gouverneur du Katanga.

Moïse Katumbi, gouverneur du Katanga.

Tout le monde est libre de battre campagne à n’importe quel endroit de la ville pourvu que le calme règne. C’est en ces termes qu’a réagi le gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, après des affrontements survenus vendredi 4 et samedi 5 novembre entre les militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) d’Etienne Tshisekedi et ceux de l’Union nationale des fédéralistes du Congo (Unafec) à Lubumbashi de Gabriel Kyungu wa Kumwanza.

 Moïse Katumbi appelle les partisans de deux partis à la tolérance et demande aux responsables de ces deux formations politiques de sensibiliser leurs partisans pour éviter des soulèvements pendant la campagne électorale.

«En politique, ce qui est essentiel, c’est l’unité du pays. C’est normal de voir les gens en colère mais il faut trouver un compromis», déclare Moïse Katumbi.

Moïse Katumbi remercie les militants de l’UDPS de l’avoir «écouté» et promet de rencontrer aussi ceux de l’Unafec pour avoir des élections libres.

Les militants de l’Unafec ont attaqué, samesi 5 novembre, la caravane de l’UDPS qui passait devant leur siège. La veille, ils s’étaient encore affrontés, lors du lancement de la campagne de l’Unafec, avec des couteaux, machettes et gourdins.

Le bilan fait état de plusieurs personnes blessées.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner