RDC: le collectif d'ONG Renadhoc guide les électeurs vers «un choix judicieux»

Quelques personne regardent la liste des candidats. (Goma, RDC).  MONUSCO/ Ph.  Myriam AsmaniQuelques personne regardent la liste des candidats. (Goma, RDC). MONUSCO/ Ph. Myriam Asmani

Quelques personne regardent la liste des candidats. (Goma, RDC). MONUSCO/ Ph. Myriam Asmani

Le Réseau national des ONG des droits de l’Homme de la République démocratique du Congo (Renadhoc) invite les Congolais à faire «un choix judicieux» lors des élections présidentielle et législatives du 28 novembre 2011. Dans un communiqué rendu public jeudi 24 novembre, l’organisation a présenté «12 règles d’or en vue de la consolidation de la démocratie, de la paix et de la construction d’un Etat de droit en RDC».

Le Renadhoc invite notamment les électeurs à ne pas élire les candidats présumés auteurs des graves violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire en RDC.

Il les invite aussi à ne pas voter pour des candidats  impliqués dans les crimes du passé, le détournement des deniers publics, la corruption, l’évasion fiscale ainsi que les viols et violences à l’endroit des femmes.

Pour les élections législatives, le collectif d’ONG demande aux électeurs de ne pas accorder leurs suffrages aux candidats qui ne résident pas avec eux et qui ne vivent pas leurs souffrances quotidiennes dans leurs circonscriptions électorales respectives. 

«Evitons que le futur parlement congolais soit composé essentiellement de Kinois et de citadins en lieu et place des élus locaux et endogènes qui auront à cœur leurs profondes préoccupations», indique le communiqué, qui invite les électeurs à élire seulement «les candidats non violents et respectueux de la constitution et des lois de la République».

Les ONG congolaises des droits de l’homme réunies au sein du Renadhoc suggère aussi aux électeurs congolais de:

  • ne pas élire les candidats porteurs de double ou triple nationalité 
  • ne pas élire les candidats à nationalité douteuse
  • ne pas élire les candidats qui aliènent et noyautent les attributs fondamentaux de la République
  • ne pas élire les candidats qui ont pour suppléants les membres de leurs familles (épouses, époux, nièces, neveux, cousines, cousins, oncles, tantes, etc.)
  • ne pas élire les candidats dont les épouses et époux, filles et fils, cousins et cousines, nièces et neveux sont aussi candidats,  afin de s’opposer «à un parlement dynastique, et faire du prochain parlement une institution absolument représentative de toutes les couches de la population congolaise»
  • condamner sans réserve tout discours anticonstitutionnel et d’auto-proclamation en qualité de président de la République, en violation flagrante et délibérée de la loi numéro 11/003 du 25 juin 2011 organisant les élections générales en RDC
  • désapprouver en tout lieu et en tout temps, toutes les violences électorales entre et contre les acteurs politiques en RDC
  • rester très solidaires, très vigilants et de s’opposer catégoriquement et en toutes circonstances, à tout discours politicien de nature à cultiver la haine, la vengeance, la xénophobie et l’intolérance politique.

Lire aussi sur radiookapi:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner