Elections-Mbuji-Mayi: affichage des résultats provisoires

Vérification des noms par des électeurs devant un bureau de vote  le 28/11/2011 au quartier Makelele dans la commune de Bandalungwa à Kinshasa, pour les élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John BompengoVérification des noms par des électeurs devant un bureau de vote le 28/11/2011 au quartier Makelele dans la commune de Bandalungwa à Kinshasa, pour les élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Vérification des noms par des électeurs devant un bureau de vote le 28/11/2011 au quartier Makelele dans la commune de Bandalungwa à Kinshasa, pour les élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

L’heure est au dépouillement et à l’affichage des résultats provisoires, ce mardi 29 novembre, dans plusieurs bureaux de vote de Mbuji-Mayi, au Kasaï-Oriental. Nos reporters de la ville diamantifère rapportent les difficultés d’accès à l’Institut Lumba de la commune de la Kanshi où plusieurs personnes sont massées, contemplant les résultats déjà affichés.

Dès les premières heures de la journée, des groupes se forment, commentant les résultats disponibles.

Plusieurs sources affirment que les opérations de vote s’étaient clôturées sur fond de tension. Des coups de feu et des gaz lacrymogène ont été tirés dans quelques quartiers de la ville.

On a enregistré une attaque d’hommes armés dans certains centres des communes de la périphérie.

Ces assaillants ont emporté toutes les urnes de l’Institut Kankolongo, dans la commune de Dibindi, en face de l’Université de Mbuji-Mayi, vers une destination inconnue.

Selon nos sources, les mêmes personnes seraient revenues déposer quelques urnes déjà bourrées.

Dans quelques bureaux du centre de cette école, des femmes travaillant dans ces bureaux auraient été violées, et dépouillées de leur argent et de biens de valeur.

Nos reporters ont trouvé sur place des traces de violence, des soutiens gorges, des sous vêtements et des sacs dames, dans le bureau 17791.

Des témoins renseignent que certaines personnes trouvées dans ce centre, ont été enlevées, et sont sans nouvelles jusqu’à présent.

Ce pillage et violence ont été menés sur fonds des tirs nourris, durant un bon moment la nuit. Des cas similaires sont rapportés dans d’autres bureaux de la commune de Bipemba.

Selon nos sources, le corps d’un jeune homme a été déposé devant le quartier général de la Monusco/Mbuji-Mayi. Il aurait été abattu devant un centre de vote de la commune de Bipemba.

Il nous est également rapporté le cas de plusieurs blessés dans les formations médicales de la ville. «Ce sont les victimes des violences liées aux votes», affirment les mêmes sources.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner