Nord-Kivu : inquiétude après l’assassinat d’un responsable de la société civile de Rutshuru

Vue de la ville de Goma.alVue de la ville de Goma.al

Vue de la ville de Goma.al

Après la proclamation vendredi 9 décembre des résultats provisoires de l’élection présidentielle 2011 par la Ceni, la peur semble se dissiper parmi la population du Nord-Kivu. Seulement, l’assassinat la même nuit du secrétaire de la coordination territoriale de la société civile du territoire de Rutshuru inquiète les habitants des cités de Rutshuru et Kiwanja.

A Goma, quelques partisans de la majorité présidentielle ont fêté la réélection de Joseph Kabila. En fin de matinée, ce samedi, c’est la quasi-totalité des commerces qui ont ouvert normalement. Pour le président des boutiquiers de la ville, la peur s’est dissipée avec cette publication que les gens attendaient. La situation est similaire en territoires de Masisi, Nyiragongo, Lubero, Walikale et Beni.

À Rutshuru par contre, une inquiétude règne avec l’assassinat vers une heure du matin la nuit de vendredi à samedi de Willy Wabo, secrétaire de la coordination territoriale de la société civile de Rutshuru. La coordination provinciale de cette plateforme pense qu’il a été assassiné parce qu’il avait dénoncé des irrégularités pendant les élections du 28 novembre passé.

Sans confirmer ni démentir cette hypothèse, la police locale de Rutshuru affirme que les premiers éléments d’enquête révèlent qu’il s’agirait d’un règlement de compte. Les bandits ont appelé la victime par son nom avant de le liquider.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner