Grands Lacs: vers un protocole pour une lutte commune contre les violences sexuelles

Charles Mwando Nsimba, ministre congolais de la Défense et des Anciens combattants  et son homologue ougandais Charles Kiyonga, 15/12/2011, à l'hotel Munyonyo resort à KampalaCharles Mwando Nsimba, ministre congolais de la Défense et des Anciens combattants et son homologue ougandais Charles Kiyonga, 15/12/2011, à l’hotel Munyonyo resort à Kampala

Charles Mwando Nsimba, ministre congolais de la Défense et des Anciens combattants et son homologue ougandais Charles Kiyonga, 15/12/2011, à l'hotel Munyonyo resort à Kampala

Les chefs d’Etat et des gouvernements membres de la Conférence internationale pour la région des Grands lacs (CIRGL) adoptent, ce vendredi 16 décembre, le protocole relatif aux stratégies communes de lutte contre le défi de violences sexuelles et basées sur le genre.

Les douze pays concernés signent ce document au cours du IVème sommet de la CIRGL ouvert depuis jeudi 15 décembre, à Kampala, capitale de l’Ouganda.

Durant deux jours, ces pays de la CIRGL se proposent de trouver des mécanismes pour prévenir les violences sexuelles, mettre fin à l’impunité et accorder une assistance aux victimes des violences  sexuelles basées sur le genre.

Ce document stratégique sera applicable à la fois lors des conflits qu’en temps de paix.

Le gouvernement de la RDC est représenté à ce sommet par son ministre de la Défense, Charles Mwando Nsimba.

A la clôture de ces assises, les pays membres vont statuer également sur la candidature du Soudan du Sud comme 12 ème pays membre de la Conférence internationale pour la région des Grands (CIRGL).

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner