Kasaï-Occidental: les militants de l’UDPS accusés d’avoir saccagé le poste de police à Lunyeka

Un poste de la police de roulage saccagé par des manifestants le 9/12/2011 à Kinshasa-Kimbaseke, lors de la publication de la victoire de Joseph Kabila par la Ceni. Radio Okapi/ Ph. John BompengoUn poste de la police de roulage saccagé par des manifestants le 9/12/2011 à Kinshasa-Kimbaseke, lors de la publication de la victoire de Joseph Kabila par la Ceni. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Un poste de la police de roulage saccagé par des manifestants le 9/12/2011 à Kinshasa-Kimbaseke, lors de la publication de la victoire de Joseph Kabila par la Ceni. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le  sous commissariat de la  police nationale congolaise (PNC) de Lunyeka  dans le territoire de Kamonia à 280 kilomètres  à l’ouest de Kananga au Kasaï-Occidental a été saccagé, dans la  nuit de vendredi à ce samedi 24 décembre, par  un  groupe d’hommes se déclarant combattants de l’UDPS. Ces derniers ont ensuite ouvert le cachot de ce poste et libéré tous les détenus. 

Le commandant de sous commissariat  de Lunyeka  a demandé un renfort de la  police a partir  de Tshikapa- ville  ce matin.

«C’est  une rébellion !» s’est exclamé le commandant sous commissariat de la PNC  à Lunyeka, le commissaire Patrick Baruani. Des  centaines ces manifestants,  «dont certains en tenue militaire»,  se sont attaqués  vers 20 heures à sa résidence et celles des  familles des  policiers, a-t-il précisé.

Certains  acheteurs de diamant en provenance de Kinshasa et de  Lodja ont été  également ciblés par des manifestants. Selon Patrick Baruani, cette attaque a été initiée par le responsable de  l’UDPS/Lunyeka, Mbombo Bilema, et un diamantaire de la place.

«Ce  n’est pas  une rébellion», a rétorqué Mbombo Bilema. Il s’agissait   plutôt, selon lui, d’une «manifestation  populaire des combattants de l’UDPS qui déplorent le comportement de la  police nationale congolaise pour avoir empêché  Etienne Tshisekedi à prêter serment au stade de Martyrs».

Jusqu’en mi-journée, aucun bilan officiel des dégâts causés par la  manifestation n’a été donné. Un renfort de la police a été dépêché, ce samedi matin, de Tshikapa à Lunyeka.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner