Johannesburg: des Congolais en instance de rapatriement détenus dans des mauvaises conditions

Un détenu à la prison Munzenze de Goma.Un détenu à la prison Munzenze de Goma.

Un détenu à la prison Munzenze de Goma.

Les délégués du Centre d’assistance des réfugiés de Johannesburg ont déploré, samedi 18 février, les mauvais traitements réservés aux réfugiés congolais dans le centre de détention de Lindela (Afrique du Sud). Ces derniers sont en instance de rapatriement dans leur pays.

Ces détenus sont victimes des intimidations, des mauvais traitements et autres abus de la part des officiers du centre Lindela, ont-ils dit à un reporter de Radio Okapi.

Certains disent être détenus depuis quatre voire six mois sans être rapatriés dans leur pays d’origine.

D’autres déclarent avoir été tabassés en détention.

Les responsables du centre de détention de Lindela ont indiqué qu’avant de rapatrier les détenus, il existe une longue procédure à suivre. Il faut que l’ambassade identifie le détenu et le pays de refuge doit trouver un vol pour embarquer me détenu vers son pays d’origine.

«Une cinquantaine de Congolais ont été rapatriés, mercredi 15 février, à Lubumbashi (Katanga), peu importe leurs villes d’origine », ont dit les responsables du centre d’assistance des réfugiés de Johannesburg.

Mêmes ceux qui disposaient des permis de séjour étaient rapatriés, affirme le reporter de la Radio Okapi.

C’est dans ce cadre que l’ONG Les avocats pour les droits de l’Homme a
déploré récemment les arrestations arbitraires non seulement des Congolais mais également des autres étrangers vivant en Afrique du Sud.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner