RDC: l’UDPS menace d’exclure tous ses députés qui siègeront à l’Assemblée nationale

Les partisans d’Etienne Tshisekedi, devant le siège de l’UDPS à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le conseiller politique d’Etienne Tshisekedi, Valentin Mubake, a menacé d’exclusion tous les députés de l’UDPS qui oseraient siéger au sein de la nouvelle Assemblée nationale.

Il l’a affirmé mardi 21 février lors de son intervention à l’émission Dialogue entre congolais à Radio Okapi. Selon lui, son parti « ne peut pas accompagner des fraudes massives et des anti-valeurs.»

«Vous allez là bas [Assemblée nationale], sachez que dans le cadre de la discipline du parti et de sa lutte, on  vous retire le label sur base duquel vous avez été élu et on vous retire le label comme membre du parti », a déclaré Valentin Mubake.

Onze commissions spéciales ont été mises en place lundi 20 février à l’Assemblée nationale pour valider les mandats des députés nouvellement élus. Mais depuis le début de la session extraordinaire, les membres de l’UDPS et alliés ne participent pas aux plénières.

Pour Valentin Mubake, l’UDPS vient de totaliser 30 ans depuis sa création le 15 février 2012 «pour l’instauration au Congo d’un État de droit» et estime que l’État de droit n’est pas encore instauré en RDC.

«Nous disons que tous ceux qui ont été « élus » sous le label de l’UDPS sont libres de faire ce qu’ils ont à faire. A notre niveau, nous n’avons trouvé ni l’intérêt du parti, ni celui du pays dans cette affaire », a poursuivi le conseiller politique d’Etienne Tshisekedi.

De son côté, Germain Kambinga, le porte-parole du Mouvement de libération du Congo (MLC), estime que l’UDPS devrait poursuivre son combat politique à l’intérieur de l’hémicycle du palais du peuple.

Selon lui, l’opposition devrait faire un front commun en bénéficiant du renfort de l’UDPS qui est le premier parti institutionnel de l’opposition.

«J’ai la conviction que l’UDPS, le MLC et l’Union pour la nation congolaise (UNC) et tous les autres partis [de l’opposition] ensembles nous pouvons efficacement et petit à petit amener ce gouvernement et ce pouvoir à sa déchéance. Nous avons peut-être tout raté. Ils nous ont tout volé mais nous avons une tribune, celle du peuple congolais pour les dénoncer», a-t-il conclu.

Les députés de l’UDPS boycottent les travaux de l’Assemblée pour respecter la consigne d’Étienne Tshisekedi, le président de ce parti. Ce dernier, arrivé en deuxième place à la présidentielle de 2011 derrière Joseph Kabila, conteste les résultats de la Ceni et avait déclaré considéré comme “nulles” les élections législatives organisées le même jour que la présidentielle.

Le président du bureau provisoire de l’Assemblée nationale, Timothée Kombo Nkisi élu de Madimba au Bas-Congo, est l’unique député élu sur la liste de l’UDPS qui ne pas respecte pas cette consigne.

Lire aussi sur radiookapi.net:

RDC: Etienne Tshisekedi appelle les dirigeants actuels à démissionner

RDC: l’UDPS préoccupée par le dispositif policier déployé autour de la résidence d’Etienne Tshisekedi

RDC: les forces de l’ordre toujours déployées autour de la résidence de Tshisekedi

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner