Explosions de Brazzaville: plus de 600 Congolais rapatriés à Kinshasa

Dégâts causés par l’incendie du camp militaire le 5/3/2012 à Brazzaville. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Plus de six cents Congolais de la RDC, victimes des explosions d’un dépôt d’armes à Brazzaville (République du Congo) sont rapatriés depuis lundi 5 mars à Kinshasa pour des soins appropriés, Selon le ministère des Affaires sociales, vingt un blessés ont été admis dans quatre hôpitaux de Kinshasa:

  1. l’ Hôpital Biamba Marie Mutombo
  2. l’ Hôpital général de référence de Kinshasa
  3. la Clinique Ngaliema
  4. l’Hôpital de l’Amitié sino-congolaise

Le secrétaire général à l’Action humanitaire et Solidarité nationales, Tshelu Mwinimayi, a indiqué que cette prise en charge a été faite juste après l’identification et l’enregistrement des victimes par les services de la Direction générale de migration (DGM).

Le ministère des Affaires Sociales a aménagé un site dans la commune de Kintambo pour accueillir les rapatriés sans abris.

«Pour l’instant, ils retournent tous dans leurs familles respectives où ils sont accueillis», a expliqué Tshelu Mwinimayi.

Nombre de Congolais n’ont pas pu supporter le choc provoqué par les détonations de ces armes.

«La déflagration a fait que je puisse sentir des palpitations et des nausées », a témoigné un rescapé à Radio Okapi.

Des volontaires de la Croix Rouge de la RDC et autres personnels soignants affectés au Beach Ngobila pour la circonstance s’attelaient à repérer les victimes.

Mardi, les autorités de Brazzaville ont annoncé un nouveau bilan de 200 morts et de plus 1 300 blessés. Le gouvernement du Congo Brazzaville a décrété un deuil national qui sera levé après l’inhumation des victimes, sans préciser le jour. Vingt et un médecins de la RD Congo appuient leurs collègues de Brazzaville pour la prise en charge des blessés.

Des médecins marocains ont installé mardi leur hôpital de campagne au camp Dornano, tandis que les chirurgiens français prévoient de faire une centaine d’interventions au CHU de Brazzaville.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner