RDC: les évêques catholiques ont rencontré Kabila, Tshisekedi et Kamerhe

Des évêques catholiques, lors d’une messe dite le 12/1/2012 à la Cathédrale Notre Dame du Congo. Radio Okapi/ Ph. John BompengoDes évêques catholiques, lors d’une messe dite le 12/1/2012 à la Cathédrale Notre Dame du Congo. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Des évêques catholiques, lors d’une messe dite le 12/1/2012 à la Cathédrale Notre Dame du Congo. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Une délégation des évêques catholiques conduite par le président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a été reçue lundi 5 mars par le président Joseph Kabila dans sa ferme de Kingakati à l’est de Kinshasa. Leur échange a tourné autour de la situation politique postélectorale en République démocratique du Congo (RDC). 

« Nous sommes venus pour confirmer que l’Eglise a toujours travaillé et continuera à travailler dans le cadre du bien-être de la nation», a déclaré l’abbé Léonard Santedi  à la Radio télévision nationale congolaise, l’unique media présent à cette rencontre.

Les évêques se sont ensuite rendus le même jour chez Etienne Tshisekedi avec qui ils se sont entretenus pendant une heure. Candidat à la présidentielle de novembre 2011, Etienne Tshisekedi conteste la réélection Joseph Kabila pour un mandat de 5 ans à la tête de la RD Congo. 

Dans leur mémo remis à Etienne Tshisekedi, le président de l’UDPS, les évêques ont déclaré: 

«La Cenco attachée aux valeurs de justice et de vérité a dénoncé et condamné les irrégularités qui ont marqué le dernier processus électoral. Elle a demandé au gouvernement de privilégier dans une démarche inclusive la voie du dialogue pour l’intérêt supérieur de la nation congolaise. Dans cet esprit, nous avons tenu à rencontrer les principaux acteurs politiques pour nous mettre à l’écoute des uns et des autres afin de voir comment reconstruire ensemble notre pays dans la paix, la justice et la vérité.» 

Etienne Tshisekedi avait déclaré comme «nulles» les élections législatives organisées le même jour que la présidentielle. Position diversement appréciée par les députés élus sur la liste de l’UDPS, son parti. 

Les évêques catholiques ont aussi rencontré Vital Kamerhe, ancien président de l’Assemblée nationale passé à l’opposition et classé en troisième position à la présidentielle de novembre dernier, où il s’était présenté au nom de son parti l’Union pour la nation congolaise (UNC). Le délégué du candidat Léon Kengo, président de l’Union des forces du changement (UFC), s’est entretenu avec les évêques au centre d’accueil Caritas à Kinshasa.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner