Kasaï-Oriental : les militaires accusés de créer l’insécurité dans certains quartiers de Mbuji-Mayi

Les sous officiers des FARDC marchent ce 30/6/2010 à Kinshasa, lors du défilé marquant cinquantenaire de l’indépendance de la RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Des coups de feu nourris ont été entendus dans la nuit de ce jeudi 5 à vendredi 6 avril au quartier Tshiatshiatshia, dans la commune de Dibindi au Kasaï-Oriental. Depuis l’annonce de leurs départs de Mbuji-Mayi vers le Sud-Kivu, les militaires de Forces de réactions rapides (FRR) ont crée la panique dans les quartiers Mudiba, Bimpe, Tshiatshiatshia et Tubondo 1 et 2, annoncent des sources locales.

Ces militaires armés circulent sur les grandes artères et arrêtent des paisibles citoyens, les fouillent et ravissent de l’argent, les téléphones et d’autres biens. Quelques personnes ont même été déshabillées aux heures du soir et leurs habits ont été confisqués, ajoutent ces sources.

Ces militaires de FRR se sont disputés jeudi 5 avril sur l’avenue Lusambo avec la police militaire en patrouille. Une débandade de la population a été observée à cet endroit.

D’autres coups de feu ont été tirés le même jeudi à la résidence du ministre provincial de l’intérieur.

Les militaires des FRR de passage à cet endroit se sont emparés des chaises laissées devant la parcelle par les policiers de garde. Une altercation s’en est suivie entre les militaires et les policiers causant ainsi la panique au quartier.

Ces militaires sont arrivés à Mbuji-Mayi en décembre dernier pour parer à toute éventualité à l’annonce des résultats de l’élection présidentielle du 28 novembre 2011.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner