Mbuji-Mayi : 3 patients morts depuis le début de la grève des médecins

Hopital général de Lodja, lors d’une visite des quelques responsables des agences des Nations unies en RDC le 18/1/2003. Ph- Don John

Trois décès ont déjà été enregistrés depuis le début de la grève des médecins, lundi 2 avril à Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental). Les médecins qui assurent le service minimum sont débordés. Le ministre provincial de la Santé, Dieudonné Nsekela, l’a déclaré, jeudi 5 avril, à l’issue de sa tournée dans les grands hôpitaux de la ville. Tout en reconnaissant le bien fondé des revendications des médecins, il les invite à faire preuve de conscience professionnelle.

« Le service minimum qui est accordé, c’est un seul médecin par hôpital, et en l’occurrence, le médecin directeur, qui est déjà débordé. Il ne sait pas consulter tout le monde ni pratiquer toutes les opérations, et sur soixante malades enregistrés, il n’a pu en consulter que vingt-sept », a déclaré Dieudonné Nsekela.

Le ministre appelle les médecins à tenir compte du fait que « le gouvernement intérimaire ne sait pas prendre tous les engagements possibles et engager l’Etat congolais ».

Déplorant les cas de décès survenus depuis le début de la grève, le ministre espère cependant que « la solution sera trouvée dans le dialogue».

Les médecins du secteur public, réunis au sein du Syndicat national des médecins du Congo (Synamed), ont décidé jeudi de poursuivre le mouvement de grève, exigeant au gouvernement de consigner par écrit ses engagements en vue de désamorcer la crise.

Les médecins réclament le respect des promesses faites en 2011 par Adolphe Muzito, alors Premier ministre, au sujet du recrutement des jeunes médecins dans les structures hospitalières publiques.

« Le 14 juillet 2011 et le 4 novembre 2011, le Premier ministre a déclaré officiellement qu’en 2012 le gouvernement engagerait 1 000 jeunes médecins et que le traitement du jeune médecin serait l’équivalent de 1 000 USD », avait déclaré, vendredi 30 mars, à Radio okapi le secrétaire général du Synamed, docteur Mankoy.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner