RDC : le gouvernement appelle les FARDC à « la discipline »

Les sous officiers des FARDC marchent ce 30/6/2010 à Kinshasa, lors du défilé marquant cinquantenaire de l’indépendance de la RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Dans un communiqué publié jeudi 6 avril, le gouvernement congolais dit être « préoccupé par l’insécurité qui sévit actuellement dans les provinces du Nord et Sud Kivu et qui crée une sorte de psychose au sein des communautés locales ». Ce document, signé par le ministre de la Communication par intérim, appelle à « la stricte observance de la discipline militaire les hommes des troupes indisciplinés qui érigent des barricades non autorisées et perturbent l’ordre public et la quiétude de la population ».

Dans un autre communiqué publié le même jour, le commandant des opérations des Forces armées congolaises (FARDC) à Goma, appelle « tous les militaires sous son commandement à la discipline et au loyalisme ».

« Malgré la défection de certains officiers militaires au sein des rangs qui a été observée depuis ce 31 mars à Rutshuru d’abord, puis à Masisi, la situation sécuritaire reste sous contrôle », indique le communiqué.

Selon des sources locales, dans la nuit de dimanche 1er à lundi 2 avril, des militaires de l’ex-rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) ont quitté leur position à Rubare, au Sud vers la localité de Katale. Ils auraient répondu à un mot d’ordre venu de Masisi où des militaires proches du général Bosco Ntaganda ont aussi déserté leurs positions pour se retirer vers Kitshanga.

Affirmant avoir barré la route aux officiers déserteurs qui voulaient s’accaparer du magasin d’armement et de la poudrière à Baraka, le chargé de communication de l’opération « Amani Leo » aux Nord et Sud-Kivu, le colonel Sylvain Ekenge avait indiqué qu’il s’agissait d’une manipulation au sein des Forces armées de la RDC (FARDC).

Cette tentative de défection des militaires issus de l’ex-rébellion avait semé la panique au sein de la population du Nord-Kivu.

Le commandant des opérations des Forces armées congolaises (FARDC) à Goma invite les habitants de la province à vaquer librement à leurs activités, tout en leur garantissant protection et sécurité.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner