RDC: MPP, la nouvelle plate-forme politique créée autour d’Etienne Tshisekedi

Etienne Tshisekedi Wa Mulumba (UDPS).  Radio Okapi/Ph. John BompengoEtienne Tshisekedi Wa Mulumba (UDPS). Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Etienne Tshisekedi Wa Mulumba (UDPS). Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La Majorité présidentielle populaire (MPP) est la nouvelle plateforme qui vient d’être formée autour d’Etienne Tshisekedi. L’annonce de sa création a été faite lundi 16 avril au cours d’une conférence de presse à Kinshasa. Eugène Diomi Ndongala, est le porte-parole de la nouvelle plateforme qui regroupe des partis politiques comme l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), la Démocratie chrétienne et le G14, des associations de la société civile, des autorités traditionnelles et des associations de jeunes.

Au cours de sa conférence de presse, Eugène Diomi Ndongala a déclaré que cette nouvelle organisation politique vise à « rétablir la vérité des urnes en RDC afin que le peuple congolais puisse réellement être gouverné par les dirigeants de son choix, soutenir les actions visant la conquête de l’impérium par le président élu de la RDC, son excellence Etienne Tshisekedi, coaliser les forces vives de la nation afin de donner corps à un nouveau leadership politique national et local capable de canaliser la volonté de changement qui habite notre peuple et restaurer l’alternance du pouvoir politique en RDC ».

Le porte-parole de la nouvelle plateforme a aussi annoncé que toutes les plateformes électorales « qui ont utilisé le label Tshisekedi pour se faire élire ne sont pas reconnues part rapport à la famille politique d’Etienne Tshisekedi », les invitant à tirer eux-mêmes les conséquences « de leur comportement immoral ».  

Etienne Tshisekedi qui conteste la réélection de Joseph Kabila, se considère comme le président élu de la RDC à la suite de l’élection présidentielle du 28 novembre 2011. Son parti a exclu, mercredi 11 avril, tous les députés élus qui ont accepté de siéger à l’Assemblée nationale.

Eugène Diomi Ndongala élu à Kinshasa a refusé de siéger à l’Assemblée nationale pour suivre la consigne d’Etienne Tshisekedi.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner