Mbandaka : des députés exigent la démission du président de l’Assemblée provinciale

Une vue du centre ville de Mbandaka dans la province de l’Equateur (RDC) .

Un groupe de députés provinciaux de l’Equateur exigent la démission du président de l’organe législatif de leur province. Ces députés accusent Gaston Kiliyo d’avoir délibérément quitté son parti politique et s’être présenté aux dernières élections législatives nationales sous la bannière d’un autre parti. Selon eux, le départ de Gaston Kiliyo de son parti invalide automatiquement son mandat.

Un mois auparavant, la commission politique, administrative et juridique (Paj) de l’Assemblée provinciale de l’Equateur avait déjà fait savoir à Gaston Kiliyo Seto qu’il ne pouvait plus présider cette institution provinciale.

Cette commission évoquait les articles 110 de la Constitution et 77 du Règlement d’ordre Intérieur de l’Assemblée provinciale pour justifier que le député Kiliyo ne peut plus assumer les fonctions de président du bureau permanent de l’Assemblée provinciale de l’Equateur, étant donné son départ délibéré de son parti, le Mouvement de libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba, pour l’Alliance des démocrates humanistes de Jean-Claude Baende.

Par ailleurs, dans une correspondance qui lui a été adressée le 7 mars dernier, en tant que président de l’Assemblée provinciale de l’Equateur, le secrétaire général du MLC, Thomas Luhaka, demandait à Gaston Kiliyo d’invalider les mandats des députés provinciaux qui ont quitté le MLC depuis 2007. Son nom figurait parmi ces députés.

Prenant appui sur cette correspondance, plusieurs députés ont exigé la démission de Gaston Kiliyo le 16 avril à l’ouverture de la nouvelle session parlementaire.

Cependant, pour le président de l’Assemblée provinciale, sa démission du MLC et son adhésion à l’ADH ne se sont pas faites au cours de la même législature, l’ancien mandat étant déjà terminé, selon lui.

Il invite les députés contestateurs à se référer à la Cour Suprême de Justice, seule instance habilitée, selon lui, à trancher cette affaire.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner