Téléphonie cellulaire: l’envoi d’une multitude de SMS, marketing ou harcèlement ?

téléphone

Pas un seul jour ne passe en RDC sans qu’une dizaine des textos, parfois plus, ne soient envoyés aux abonnés des différentes entreprises de téléphonie cellulaire. Les trois grands de ce secteur,  Airtel, Vodacom et Tigo, se lancent dans une course effrénée dans la communication avec leurs abonnés. Si certains d’entre eux pensent qu’il s’agit des pratiques courantes de marketing, d’autres estiment qu’il ne s’agit ni plus ni moins que de harcèlement.

Les textos en question sont envoyés de jour comme de nuit pour annoncer des produits ou services promotionnels de ces entreprises de téléphonie cellulaire. Ce dernier temps, des infos de toute nature sont aussi envoyées par texto : offres d’emploi, actualité, versets bibliques… Ce qui alourdit davantage la somme de messages de service que les abonnés recevaient avant.

Les abonnés de Vodacom ont plusieurs fois reçu ce message :

« Deuxième chance d’affilée pour votre numéro : Vodacom t’a choisi pour participer pour 100 000 $ ! Envoie GAGNE au 42420 ou tu perdras ta participation ».

Les abonnés de Tigo connaissent bien celui-ci :

« Meilleurs tarifs en RDC ! 6u/min Tigo-Tigo. Profitez en sans activation. Info au 1222 »

Et du côté de Airtel :

« Avec Airtel le réseau N°1 de la RDC, jusqu’au 16/05/2012 compose *935# et appelle airtel jusqu’à 5u/min et 5 pays à 12u/min. En plus, facebook et SMS »

Mais ce qui n’est pas dit dans ce message, c’est que si vous ne répondez pas, ils vous renverront plusieurs fois le même message pour vous poussez à jouer. La réponse à ce genre de message coûte du crédit téléphonique aux abonnés. Ces derniers peuvent débourser entre 0,50 à 1 $ de crédit par message.

« Les SMS font parfois du bien parce que, généralement, on n’a pas toujours le temps de regarder la télévision ou suivre la radio. Ça nous permet d’être informé», déclare Patou, 30 ans, rencontré à Barumbu.

Il ne trouve pas d’inconvénient à ce que les opérateurs envoient un grand nombre de messages par jour, justifiant cette pratique par le souci des opérateurs d’atteindre un grand nombre d’abonnés.

Cet avis n’est pas partagé par tous. D’autres abonnés voient en ces messages un dérangement.

« Je trouve ça comme un embêtement qui doit cesser et qui ne peut continuer que si la personne désire s’abonner à ce service. On nous envoie parfois des messages pour nous dire que vous avez gagné quelque chose. C’est pour consommer nos unités ou quoi ? C’est embêtant », affirme un jeune employé d’une entreprise de la place.

« Stratégie de communication »

Les responsables des entreprises des télécommunications affirment que l’envoi des SMS aux abonnés est une stratégie de communication. Pour Albert Mboyo, directeur de marketing de Vodacom, le téléphone est un média qui permet à son entreprise d’atteindre son public cible.

« Le téléphone est un média comme la télévision. C’est pourquoi nous avons investi dans cette plate-forme pour communiquer. Nous allons néanmoins commencer une campagne pour sensibiliser nos abonnés sur la manière de désactiver les messages qui viennent gratuitement. »

Du côté de Airtel, on parle d’un dysfonctionnement technique de leur système informatique pour  expliquer l’abondance des SMS envoyés aux abonnés ce dernier temps.

« Il y a eu effectivement un moment où nos messages étaient dédoublés. Pour Airtel, nous pouvons dire à nos abonnés de se tranquilliser car ce problème a été résolu », indique Dandy Yela, responsable de la communication externe à Airtel.

Yves Ntumba, chargé des opérations de Tigo, affirme quant à lui que son entreprise envoie à chaque abonné tout au plus trois SMS par jour, selon le type ou les catégories des services que leurs abonnés utilisent.

Les différents opérateurs invitent toutefois leurs abonnés à appeler aux 1211 pour Airtel, 444 pour Vodacom et 222 pour Tigo, s’ils désirent désactiver l’option de réception gratuite des textos.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (128)
FARDC (65)
Ceni (53)
Elections (51)
marche (46)
Police (45)
Monusco (44)
ADF (34)
Cholera (26)
Kinshasa (26)
Beni (24)
Lucha (24)
UDPS (21)