Kinshasa : le taux de participation des filles à la dissertation s’élève à 45%

Une école à Matadi. Photo Infobascongo.net

Les filles représentent quarante-cinq pour cent des candidats à l’épreuve de dissertation de ce lundi 23 avril à Kinshasa. C’est ce qu’a indiqué le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Claude Nyamugabo, à l’issue de sa visite dans quelques centres de la capitale.

Chaque élève est appelé soit à commenter, à développer ou discuter un sujet sur les sept proposés par les examinateurs.

Les sujets portent sur plusieurs domaines notamment:

  • La science
  • La littérature
  • L’éducation
  • La femme
  • La technologie

L’examen de dissertation a commencé avec une ou deux heures de retard dans certains centres.

Au lycée Boyokani dans la commune de Kalamu par exemple, initialement prévu à 8h00, l’épreuve a commencé à 10h00 à cause de la pluie qui s’est abattue dans la nuit de dimanche à lundi.

« C’était stressant mais j’ai essayé de réfléchir pour que la réussite soit à ma portée », confie un élève.

Les épreuves de dissertation se déroulent normalement au Collège saint Raphael à Limete, au lycée Shaumba à Gombe et dans beaucoup d’autres écoles visitées par les reportes de Radio Okapi.

Claude Nyamugabo se dit satisfait du taux de participation des filles à cette épreuve de dissertation et recommande aux chefs d’établissement de ne chasser aucun élève pour quelques raisons que ce soit. Les années précédentes, certains élèves n’ont pas passé cette épreuve pour n’avoir pas payé les frais de participation à temps.

Près de cinq cent mille élèves finalistes participant  à l’épreuve de dissertation dans plus six mille centres implantés en République démocratique du Congo.

1 900 élèves participent à l’épreuve au Nord-Kivu

Mille neuf cents élèves ont participé à l’épreuve de dissertation à la division de l’EPSP/Nord-Kivu. Selon le chef de division, par rapport à l’année passée, ce sont deux cents élèves de plus qui ont pris part à cette épreuve.

Le nombre de centres d’examen a aussi été revu à la hausse pour rapprocher les candidats de leurs lieux d’examen, indique la même source qui affirme qu’auparavant certains élèves parcouraient entre 40 à 50 km a vélo, parfois à pied, pour atteindre leurs centres d’examen.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner