RDC : Jed et Freedom for journalist dénoncent la dégradation de la liberté de presse

Des journalistes lords d’une rencontre organisée par le Jed le 12/10/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Journaliste en danger (Jed) et Freedom for journalist dénoncent la dégradation de la liberté de presse dans certaines provinces de la RDC. Les deux ONG regrettent les poursuites judiciaires dont fait l’objet le journaliste Patrick Palata de la chaîne de télévision privée proche de l’opposition, Canal Congo télévision (Cctv)/Bas-Congo ainsi que l’arrestation des journalistes de la radio communautaire « Liberté » de Butembo (Nord-Kivu) après la coupure du signal de ce média. Un général Maï-Maï aurait été invité au cours d’une émission de cette radio.

Dans un communiqué publié, dimanche 13 mai, Freedom for journalist révèle que Patrick Palata a été interpelé par l’Agence nationale de renseignement (ANR) en janvier 2011.

Le journaliste est accusé d’être de connivence avec Faustin Munene, ancien chef d’Etat-major de la force aérienne de l’armée congolaise. Ce dernier, arrêté à Pointe noire au Congo Brazzaville depuis janvier 2011, est recherché par les autorités de la RDC qui le soupçonnent d’avoir tenté de créer un mouvement rebelle.

L’avocat de Patrick Palata se plaint de l’état de santé de son client dont les mains auraient commencé à trembler. Il dit craindre que l’anomalie débouche sur la maladie de Parkinson.

Freedom for journalist et Jed déplorent, en outre, l’arrestation de deux journalistes de « Kisangani News » pour diffamation.

Le responsable de Freedom for journalist invite les autorités à ne recourir à l’option judiciaire qu’en dernier lieu, expliquant que la loi consacre le droit de réponse.

Au sujet de la mesure d’interdiction d’émettre qui frappe Canal futur télévision, il affirme que son ONG a adressé une lettre ouverte au ministre de la Communication et des Médias pour lui demander de lever la sanction, « tout  en recommandant au média de régulariser sa situation ».

La chaîne de télévision serait accusée d’avoir violé une procédure administrative.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner