Nord-Kivu: des rebelles FDLR et Maï-Maï assassinent plus de 100 civils à Ufamandu

Des rebelles des FDLR dans la forêt de Pinga, dans l’Est de la République Démocratique du Congo, le 6 février 2009

Des rebelles de la Force démocratique pour la libération du Rwanda (FDLR) et des miliciens Maï-Maï ont assassiné, la semaine dernière, à l’arme blanche, plus de cent civils dans les groupements Ufamandu I et II, en territoire de Masisi (Nord-Kivu).

Des sources locales affirment que ces hommes en armes n’épargnent personne sur leur passage et certains habitants ont fui leur milieu d’origine pour se réfugier dans la localité de Busurungi.

Un chef de la collectivité de Katoyi a confirmé cette information lors d’une réunion tenue ce dimanche 20 mai avec certains chefs des villages du Masisi.

«Le 19 mai, ils ont tué 5 personnes, un homme et quatre enfants à Bitoyi, trente-neuf personnes à Kibati et elles ont été enterrées hier. A Kibua, ils en ont tué 36, dans le village Kilina Nyakisosi, ils ont abattu 47 personnes», s’est-il plaint.

Le député provincial élu de Masisi, Robert Selinga, sollicite aussi l’envoi urgent d’une mission de monitoring pour vérifier toutes ces allégations.

De son côté, l’administrateur du territoire de Masisi qui déplore ces assassinats demande aux autorités de déployer, dans un bref délai, les Forces armées de la RDC (FARDC) dans cette zone où l’armée régulière n’est pas présente.

Des sources locales indiquent que le bilan des assassinats s’est alourdi à la suite des attaques des FDLR contre les groupes armés qui coalisent avec les populations locales.

La même source affirme que des combattants Maï-Maï étaient les premiers à attaquer, le 14 mai dernier, des FDLR.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner